Bannière

Log in
Adama Diomande

Adama Diomande

Président de l'Association pour la défense des libertés.

URL du site internet: http://www.addl-association.info

CIV / Certains ont obtenu le OK du… grand chef. D’autres doivent encore patienter… HAMBAK « Abobo. Il faut que cette commune reste ce qu’est Soweto pour l’ancien l’Afrique du Sud »

Hamed Bakayoko, en homme politique avisé « Je ne m’inquiète pas de savoir si nous allons gagner. Si je vous dis oui, mon inquiétude est de savoir ce que nous ferons de la victoire. Car, le Rdr ne doit pas perdre Abobo. Il faut que cette commune reste ce qu’est Soweto pour l’ancien l’Afrique du Sud »

Municipales et régionales 2018: Voici les candidats qui ont déjà le OK de Ouattara Par SYLLA Arouna

 Certains ont obtenu le OK du… grand chef. D’autres doivent encore patienter… Le président d’honneur du Rassemblement des républicains (Rdr), Alassane Ouattara, a présidé, à Abidjan, une réunion de la haute direction de son parti, avant de s’envoler, il y a une dizaine de jours, pour Paris. Il s’est agi au cours de cette rencontre, rapportent des sources informées, de faire le point des candidatures au niveau du Rdr, pour les municipales et régionales prévues dans environ trois mois.

 Sur la liste des candidats qui lui a été soumise, après les arbitrages, le chef de l’Etat n’a pas fait de difficulté pour donner sa caution à certains noms. Pour d’autres, il a demandé de continuer les conciliabules jusqu’à la fin du mois de juin. Ainsi, au niveau des communes d’Abidjan, Alassane Ouattara a accepté que Gilbert Kafana Koné, Hamed Bakayoko et Cissé Ibrahim Bacongo défendent les couleurs de son parti, respectivement à Yopougon, Abobo et Koumassi.

Concernant les régionales, le numéro 1 ivoirien ne voit pas d’inconvénients que Cissé Sindou rempile comme président du Conseil régional du Folon, pour le compte du parti présidentiel. Par contre, dans le Béré, Karamoko Abdel Kader, le président du Conseil régional sortant, pourrait avoir des soucis. Il se trouve que l’ex-ministre Dosso Moussa, actuellement administrateur de la Banque africaine de développement (Bad) pour la Côte d'Ivoire, la Guinée et la Guinée équatoriale, est intéressé par ce poste. Parmi ces deux cadres du Béré, le leader du Rdr a une préférence pour l’ancien membre du gouvernement…

 En tout état de cause, le processus de désignation des candidats à ces élections n’est pas encore à son terme au Rdr et dans bien de partis politiques. Après qu’il aura arrêté sa liste de candidats, le parti au pouvoir doit, en principe, confronter le résultat de son arbitrage avec celui des autres formations politiques membres du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Et, comme l’a, une fois, indiqué Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), en cas de désaccord dans une commune ou une région donnée, le parti qui se sent capable de gagner pourrait mettre dans la course, son cheval. Sans problème.

 Il est donc fort possible qu’on assiste à d’âpres batailles entre partis membres du Rhdp pour certaines mairies et présidences de Conseil régionaux. Hamed Bakayoko prend une longueur d’avance. D’ores et déjà, le ministre d’Etat, ministre de la défense a pris une longueur d’avance au niveau d’Abobo.

Une délégation des têtes fortes du Rdr à Abobo a fait, le mardi 19 juin 2018, le déplacement du siège de leur parti à Abidjan-Cocody, pour dire que leur choix s’est porté sur lui pour conduire la liste de leur formation politique lors des élections municipales prochaines dans leur commune. Le Secrétaire départemental, Yéo Kolotioloma, en présence notamment de Jeanne Peuhmond et de l’adjoint au maire Idrissa Kennedy, a demandé à la direction du parti d’Alassane Ouattara, représentée par Gilbert Kafana Koné, d’accepter de mettre M. Bakayoko à leur disposition.

En réponse, le maire de Yopougon a exprimé sa joie devant la démarche de ces militants du Rdr d’Abobo, promettant que la direction étudiera, avec une grande attention, leur demande. Hamed Bakayoko, en homme politique avisé, n’a pas tout de suite répondu favorablement à cette demande. Il a posé certaines conditions qui ne sont pas insurmontables. Comme l’affaire est goupillée, il ne devrait pas refuser d’être candidat aux municipales prochaines à Abobo, lui le député de Séguéla…

 « Je ne m’inquiète pas de savoir si nous allons gagner. Si je vous dis oui, mon inquiétude est de savoir ce que nous ferons de la victoire. Parce que, sachez que lorsque j’ai la bénédiction de mes parents, je n’échoue jamais. Si ma réponse est positive, je viendrai à Abobo pour qu’on gagne. Car, le Rdr ne doit pas perdre Abobo. Il faut que cette commune reste ce qu’est Soweto pour l’ancien l’Afrique du Sud. Personne ne pourra arracher Abobo au Rdr», a lancé Hamed Bakayoko, faisant un grand geste à cette délégation du Rdr d’Abobo.

Par SYLLA Arouna (source) http://www.linfodrome.com/vie-politique/39623-municipales-et-regionales-2018-voici-les-candidats-qui-ont-deja-le-ok-de-ouattara

  • 0

Aux termes de ces échanges fructueux: (- Le bureau politique affirme son soutien au Président du Parti et endosse la signature de l’Accord Politique du RHDP relatif à la création d’un Parti Unifié;)

PDCI-RDA: le communiqué final du bureau politique du 17 juin 2018

Le Bureau Politique du PDCI-RDA s’est tenu le 17 Juin 2018 à la maison du parti à Cocody sur la convocation et sous la présidence effective de son Excellence Henri Konan BEDIE, Président du Parti.

Au cours de cette rencontre élargie aux membres du Comité des Sages, il s’est essentiellement agi d’examiner l’Accord Politique du RHDP relatif à la création d’un parti unifié, dénommé RHDP.

Après l’adoption de l’ordre du jour, le Président du Parti a donné la parole au Secrétaire Exécutif du Parti, à l’effet de donner des informations relatives aux activités de la Direction du Parti depuis le Bureau Politique du 17 Novembre 2015

 Ensuite, le Président du Parti a donné la parole au Secrétaire Exécutif chargé des Commissions Techniques Nationales ; à l’effet de communiquer au Bureau Politique les points majeurs se rapportant à l’Accord Politique du RHDP portant création du Parti Unifié, RHDP et de donner lecture des projets de résolutions relatifs au report du 13ème Congrès Ordinaire, à la prolongation du mandat du Président du Parti, de ceux des organes et des structures spécialisées et de l’adoption de l’Accord Politique relatif à la création d’un Parti Unifie, dénommé RHDP.

Suite à la lecture des différents projets de résolutions, un débat riche, libre, franc et démocratique s’est instauré entre les membres du Bureau Politique.

Aux termes de ces échanges fructueux:

 - Le bureau politique affirme son soutien au Président du Parti et endosse la signature de l’Accord Politique du RHDP relatif à la création d’un Parti Unifié;

 - Le Bureau Politique prend acte des documents tels que validés par le Comité de Haut Niveau et décide de soumettre ces documents à l’examen du prochain congrès ordinnaire du PDCI-RDA.

- Le Bureau Politique donne cependant mandat au Président du Parti pour poursuivre les négociations dans le cadre du RHDP et ce, à toutes les étapes du processsus de mise en œuvre du Parti unifié RHDP.

- Le bureau politique rappelle que l’année 2018, en ce qui concerne le PDCI-RDA, est une année de Congrès, notamment le 13ème Congrès Ordinaire.

Le Bureau politique, face aux enjeux futurs et soucieux de la préservation de l’union des militants autour du Président du Parti, décide :

- Le report du 13ème Congrès Ordinaire du PDCI-RDA après l’élection présidentielle de 2020;

- La prolongation du mandat du Président du Parti;

- La prolongation des mandats des autres organes et des structures spécialisées du Parti;

Le Bureau politique rassure les militants et militantes de la détermination du parti à reconquérir le pouvoir en 2020 et les invite à se mobiliser massivement pour participer activement à la révision de la liste électorale, dans l’union, le rassemblement et la discipline.

 Fait à Abidjan, le 17 juin 2018.

Le Bureau Politique

  • 0

RHDP Ahoua N'doli ‘’En ce qui me concerne, je continuerai à me battre, haut et fort, et mettrai tout en œuvre pour le faire comprendre Cette bataille, je ne la mènerai pas en dehors du PDCI, mais à l’intérieur du PDCI

Ahoua N'doli à propos du dernier bureau politique du PDCI

 S’il éprouve un ‘’sentiment de soulagement’’ que le Bureau Politique qu’on annonçait comme un Bureau Politique de tous les dangers se soit terminé sans heurts, Ahoua N’Doli regrette que ‘’la salle ait été bourrée de personnes venues avec l’intention délibérée de huer afin de faire taire toutes les personnes qui ont, elles, compris l’enjeu du parti unifié’’.

Le Vice-président du PDCI s’est dit inquiet. Ce d’autant plus que le tableau présenté lors de Bureau Politique rappelle exactement le contexte qui a prévalu à la création du Rassemblement des Républicains (RDR), transfuge du PDCI. ‘’À moins d’être amnésique, on avait l’impression d’être en face d’un scénario qui se répète. Rappelons-nous qu’en avril 1994 à l’hôtel Ivoire, ce sont des agissements pareils qui avaient donné naissance au RDR’’, a-t-il déploré. Il s’est indigné que ‘’certains se comportent comme s’ils étaient plus militants du PDCI’’, rappelant à toutes fins utiles que ‘’tous sont des militants convaincus du PDCI-RDA’’. 

‘’En ce qui me concerne, je continuerai à me battre, à le clamer haut et fort, et mettrai tout en œuvre pour le faire comprendre aux autres. Cette bataille, je ne la mènerai pas en dehors du PDCI, mais à l’intérieur du PDCI. En effet, je crois aujourd’hui plus qu’hier, à l’union des filles et des fils d’Houphouët-Boigny au sein d’un RHDP pour la paix et le développement de la Côte d’Ivoire. Je crois et je l’affirme dans le contexte actuel, il n’y a pas d’alternative au RHDP pour préserver la paix et la stabilité de la Côte d’Ivoire’’, a martelé l’Inspecteur général d’Etat.

‘’Cela reste ma conviction et je continuerai de me battre pour cela.Je suis convaincu que de nombreuses personnes le pensent aussi. Je reste aussi convaincu que nous saurons éviter les erreurs du passé, nous saurons rester unis car devant, il y a encore de beaux et grands combats à mener et, c’est unis, que nous y parviendrons’’, a-t-il ajouté.

A l’endroit de ceux qui soutiennent que les partisans du parti unifié RHDP ont renié le PDCI, Ahoua N’Doli s’est voulu catégorique : ‘’Nous n’avons jamais renié le PDCI-RDA. Le PDCI demeure l’essence de notre combat politique. Je pense que ceux qui n’ont pas encore saisi l’essence ou l’opportunité du RHDP doivent réexaminer leur point de vue et se souvenir qu’en tant que filles et fils d’Houphouët-Boigny, nous ne souhaitons que pérenniser la mémoire et les idéaux de celui qui nous a réuni au sein du PDCI’’, a conclu le vice président du PDCI-RDA.

  • 0

Ça commence toujours avec de bonnes intentions ! Est-on, en Afrique, obligé de jouer aux médecins après la mort ? / LA COLÈRE D’ALLAH !!!!!!!

Par : Bakary Cisse et Mahoua S. Bakayoko /
Que des gens aient des milliards à jeter par la fenêtre dans des projets défiant la nature est leurs problèmes.. C'est leur argent, ils assument leur perte !

 Que l'État, garant de la sécurité des populations, de la protection civile, oh que c'est bien dit, laisse faire, souvent pour des prébendes d'agents aux mentalités obscures travaillant dans des bureaux tout aussi obscurs , est révoltant !

La corruption est une si profonde gangrène que vouloir la combattre donne au croisé une allure de trouble fête, un humain au coeur d'acier, qui retire de la bouche le pain quotidien sûrement béni par le Dieu invisible de la concussion .

 Est-on, en Afrique, obligé de jouer aux médecins après la mort ?

Sommes nous, apôtres de la négrerie miséreuse, obligés, de toujours constater les dégâts, les destructions en vie humaine avant de redresser ce qui, visiblement, est gauche et est aux antipodes du normal ? L'indigence des peuples n'a d'égal que l'indigence intellectuelle des responsables et autres décideurs politiques . Esprit amorphe, sclérose morale, lubricité excessive pour les espèces sonnantes et trébuchantes, incapacité notoire à châtier les coupables.........

 Et pourtant, tout comme l'enfer est pavé de bonnes intentions, nos projets immobiliers sont pavés, eux aussi de bonnes intentions sonnantes et trébuchantes avec pour toile de fond, combattre, noblement, la crise du logement, du mal logement..

En Afrique, le processus psychologique individuel et la structuration des mentalités voudrait qu'on s'accommode de tout, qu'on accepte tout, surtout le fait accompli..

C'est lorsque, paradoxalement, on est pauvre matériellement, moralement et spirituellement, qu'on croit que tout s'achète, que tout a un prix, que les règles , c'est fait pour les autres.

 La corruption et le racket deviennent la norme des relations pouvoirs publics et administrés. Ivoiriens nouveaux ? Peut-être, des extraterrestres, pas ceux qui chaque jour se montrent réfractaires aux règles de la vie quotidienne, qui contournent avec délectation les lois et règlements, qui se sentent heureux lorsqu'ils ont pu plier à leur guise les dispositions légales établies par la société.

 Dénonçons donc et continuons, hypocritement, à compter nos morts.. Se donner bonne conscience donne du sommeil jusqu'au prochain mort..

Vivre la république de la negrerie !     Par : Bakary Cisse

 

LA COLÈRE D’ALLAH !!!!!!!

https://scontent.fabj1-1.fna.fbcdn.net/v/t1.0-1/c0.0.320.320/p320x320/26000972_10215012757217349_7161564947679001547_n.jpg?_nc_cat=0&oh=5654b2a82583e13f31a2fa8795f0e0f7&oe=5BB0527BQue de prières pour la pluie à Bouaké pour alimenter enfin ces robinets désespérément asséchés . Que de prières par les paysans pour arroser leurs cultures et plantes flétrissantes de jour en jour ...................et la pluie tomba, rageuse,ravageuse , meurtrière !

15 morts 18 morts........crescendo.

 Même chez les toubabs qui reçoivent régulièrement des tsunamis avec plus de puissance on parle que d’1 seul ou pire 2 morts et ceux là sont souvent de vielles personnes à mobilité très réduite ou même prêtes pour passer de l’autre côté car attendant depuis trop longtemps cette mort qui se faisait tant désirer.

 Notre laxisme, notre cupidité, la corruption, l’argent en vitesse. Des autorisations illégales données par des fonctionnaires criminels , des urbanistes véreux, des propriétaires meurtriers et......"

Chaque année c’est l’angoisse, chaque année c’est la course contre la mort. Chaque année on déguerpit, on demande pardon à coup de communiqués aux potentiels moribonds de fuir la mort mais en vain. Chaque année ça se répète mais cette année doit être le déclic d’une action citoyenne générale que je nomme 

 « Je me sauve, en te sauvant » Ton voisin construit un mur à problème qui empêchera l’eau de circuler , alors sauve ta vie et la sienne en le dénonçant 

 « Je me sauve en te sauvant » Un opérateur économique a obtenu tous les « papiers » de la pure sorcellerie ......pour monter un immeuble dans une zone interdit pour ce genre de construction alors , sauve ta vie et la sienne dénonce le 

  « je me sauve en te sauvant » Ce laveur de voitures, ce petit commerçant , ces garagistes sous prétexte de la pauvreté , de la debrouillardise bouche avec des pierres les caniveaux ou pose même son kiosque ou sa table sur des égouts alors tu dois le dénoncer pour sauver un jour ta propre vie. 

 « je me sauve en te sauvant » Je termine avec l’image de cet opérateur immobilier qui est entraînt de construire une fosse commune sur la route de Bingerville, des cercueils en forme de boîtes d’allumettes pour du pognon , loin du bien être de ses clients, des morts en sursis qu’ils calculent en millions de CFA . Et pour être aussi avancé, on viendra nous dire qu’il a obtenu tous les papiers pffffffffffffffffffffffffffffffffffffff

La palmeraie attend à présent son plan Marshall.

Par Mahoua S. Bakayoko

  • 0
S'abonner à ce flux RSS

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px