Bannière

Log in

Pit/ Crise de leadership: trois organes du parti désavouent Ahizi

Daniel Aka Ahizi perd la bataille de la légitimité. Trois organes annexes du Parti ivoirien des travailleurs (Fpi) ont décidé de retirer leur soutien au président contesté de ce groupement politique, dans la crise de leadership qui l’oppose aux secrétaires fédéraux François Kouablan, Joseph Seka Seka et Mermoz Kouassi. Il s’agit de la Jeunesse militante du Pit (Jm-Pit), des Femmes militantes du Pit (Fm-Pit) et du Groupe des enseignants du Pit (Gem-Pit), des organes statutaires, respectivement représentés par leurs premiers responsables, Kouakou Jean Martial, Ellah Clémentine et Maizan K. Fori. « C’est tout le monde au Pit qui dit qu’il ne veut pas d’Aka Ahizi.

Quand il convoque un comité central et que sur les 114 membres dudit comité, seuls 25 répondent présents, il y a problème ! », s’est inquiété d’emblée Maizan, au cours du point-presse qu’il a conjointement animé avec Ellah et Kouakou, hier, à la Maison de la presse d’Abidjan-Plateau.

« Le secrétariat général se dépeuple de jour en jour; aucune visite des bases n’a été jusque-là organisée par la direction du parti; les organes annexes que sont les Fm Pit, la JmPit et le Gem Pit, forces vivantes du parti sont laissés pour compte », a renchéri Clémentine Ellah, présidente des Fm Pit, dans son propos liminaire. Aussi s’est-elle indignée que les fédéraux, Kouablan, Seka Séka et Kouassi, « des camarades qui ont porté haut le flambeau du parti, sont, semble-t-il, exclus. ». Elle a dénoncé également des tentatives de déstabilisation des organes annexes du parti, comme ce fut le cas le vendredi précédent, lorsque des jeunes se réclamant du Jm-Pit, ont fait des déclarations à la presse, au nom du bureau statutaire dudit organe. Pour le porte-parole de ces organes, ces faits énumérés, et les violences qui ont émaillé récemment une réunion du Pit, dénotent vraisemblablement de la « cacophonie » et n’honorent guère le parti créé par Francis Wodié.

C’est pourquoi, au nom des trois responsables nationaux réunis à la table de séance, elle a réaffirmé son soutien indéfectible au candidat du Rassemblement des républicains pour la démocratie et la paix (Rhdp), Alassane Ouattara, conformément aux résolutions du quatrième congrès de cette formation politique. « Nous exigeons la tenue d’un congrès extraordinaire, dans un bref délai pour doter le Pit d’une nouvelle direction consensuelle, avec des dirigeants capables de redorer son blason terni », ajoutera-t-elle, sous les ovations nourries d’une assemblée visiblement conquise.

Firmin YOHA / Le Sursaut

Dernière modification levendredi, 29 mai 2015 10:57
Adama Diomande

Président de l'Association pour la défense des libertés.

Site internet : www.addl-association.info
Connectez-vous pour commenter

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px