Bannière

Log in

Présidentielle 2015: Pascal Affi N’Guessan désigné candidat pour défendre les couleurs du FPI

Spécial Présidentielle 2015: Pascal Affi N’Guessan désigné candidat pour défendre les couleurs du FPI

Affi N’Guessan aux "frondeurs": ‘‘Les portes de la maison restent ouvertes à tous’’ 

Le 4ème congrès extraordinaire du Front populaire ivoirien (Fpi) a désigné, ce vendredi 22 mai, à Abidjan-Treichville, Pascal Affi N’Guessan comme son candidat à la présidentielle d’octobre 2015. C’est à travers des motions de soutien que les structures spécialisées (jeunesse, femmes, diaspora, etc.) et statutaires du Fpi ont demandé au président Affi N’Guessan de bien vouloir défendre les couleurs du parti à la prochaine élection présidentielle.

L’ex-Premier ministre sous Laurent Gbagbo, tout en donnant son approbation, a failli écraser des larmes tellement il a été emporté par l’émotion.

« Chers camarades, je suis avec vous. Je suis devant vous parce que moi aussi, j’ai une ambition pour le pays », a-t-il déclaré. Avant d’indiquer que c’est l’amour pour la Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo qui l’a amené à le suivre.

Outre la « nouvelle alliance pour une nouvelle espérance » pour la Côte d’Ivoire, le président Affi s’est fixé pour objectif de libérer Laurent Gbagbo. « Au moment où Laurent Gbagbo se trouve là où il est, mon premier devoir, c’est de continuer sa lutte pour qu’il retrouve la liberté (...) J'ai toujours été au service de notre parti. J'ai toujours été un homme de devoir et je ne peux me dérober de cette mission. C'est pourquoi, je dis oui pour être le candidat du Front populaire ivoirien à la prochaine élection présidentielle d'octobre 2015 », a déclaré Affi N'Guessan.

CHEICKNA D. Salif/(Fraternité Matin 22/05/15)

Le 4ème congrès extraordinaire du Front populaire ivoirienne (Fpi) a ouvert ses portes, le jeudi 21 mai 2015, à Abidjan-Treichville. 

Ce, avec en point de mire la désignation du candidat du parti à la présidentielle de 2015 et l’adoption du programme de société et de gouvernement de cette formation politique, ce vendredi 22 mai 2015.

Les 6290 délégués statutaires venus de toute la Côte d’Ivoire vont désigner celui qui affrontera le Président Alassane Ouattara en octobre 2015. Le candidat du Fpi, il le faut souligner, semble être Affi N’Guessan sauf changement de dernière minute. Cette désignation marquera sans nul doute la rupture d’avec ceux pour qui il faut à tout prix désigner Laurent Gbagbo comme candidat du Fpi.

Ce congrès extraordinaire du Fpi, faut-il le signaler, est placé sous le thème: "2015, pour la paix, la réconciliation nationale et le progrès social; Le changement maintenant"

« Soyez fier d’être des militants du Fpi (…) Nous avons fait le choix de la renaissance face au repli sur soi. C’est comme cela qu’il faut situer la crise qu’a traversé le parti.» Avant d’affirmer au regard de la mobilisation que le débat sur la « légitimité » au Fpi est clos. « Elle (Ndlr : la légitimité) est ici avec nous », a-t-il martelé tout en indiquant, à l’endroit des « frondeurs » que les portes de la maison restent ouvertes à tous.

« Nous avons fait le bon choix. Le choix du bon sens et de la maturité politique. Votre présence massive en est la démonstration éloquente. Cette présence massive et joyeuse, cette effervescence militante, est un message clair et sans équivoque à tous ceux qui ces derniers mois se sont interrogés et ont cherché la demeure de la légitimité. Eh bien le débat est clos. Elle est ici avec nous. Mais les portes de la maison restent ouvertes à tous, anciens comme nouveaux membres de cette grande famille qui doit se mobiliser pour la refondation de la Côte d’Ivoire », a-t-il déclaré. Très en verve, le leader du Fpi a appelé à une alternance démocratique en Côte d’Ivoire. Pour lui, « le changement, c’est d’abord l’alternance démocratique, c’est-à-dire la défaite d’Alassane Ouattara en octobre 2015 et le retour du FPI au pouvoir.»

Après avoir dépeint un tableau sombre de la situation socio-politique du pays, il a affirmé que la Côte d'Ivoire est prise en otage. Et que le peuple est prêt pour le changement. Pour Affi N’Guessan la Côte d’Ivoire a été « transformée en champ de haine ».

Aux militants et sympathisants de son parti, M. Affi a déclaré : « Comme en 2010, on gagne. On peut nous voler notre victoire, mais on ne peut pas nous battre à des élections. » « Au moment où Laurent Gbagbo, le candidat naturel est loin, la désignation de notre candidat pour battre Alassane Ouattara et libérer Gbagbo est une grande marque de responsabilité. C’est une occasion unique », a-t-il lancé.

Les partis et mouvements amis venus soutenir le parti de l’ex-chef de l’Etat, Laurent Gbagbo ont dit attendre beaucoup des conclusions de cette rencontre.

Représentant le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) à l’ouverture de ce congrès, le vice-président Akossi Bendjo a déclaré: «Nous devons rester solidaire dans notre différence (…) Sachons donc ensemble préserver notre pays ». Après quoi, il a demandé à Dieu d’inspirer les travaux du Fpi pour que ce parti retrouve sa place dans la construction du pays.

CHEICKNA D. Salif / CHEICKNA D. Salif/(Fraternité Matin 22/05/15)

Dernière modification levendredi, 22 mai 2015 21:00
Adama Diomande

Président de l'Association pour la défense des libertés.

Site internet : www.addl-association.info
Connectez-vous pour commenter

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px