Bannière

Log in

Fouad Vanie / Je ne saurai me cacher derrière une fausse neutralité en cette période de campagne électorale pour les présidentielles de 2015 en Côte d'Ivoire

Spécial Fouad Vanie / Je ne saurai me cacher derrière une fausse neutralité en cette période de campagne électorale pour les présidentielles de 2015 en Côte d'Ivoire

Je suis originaire de ce pays et je ne saurai etre insensible à ce qui s'y pas, mais contrairement à ce que certains diront de mes analyses ou intervention critique, je ne suis pas un partisan mais un libre penseur, influencé par la posture intellectuelle du grand écrivain et philosophe espagnol Miguel de UNAMUNO. Comme lui je me définis comme un libre penseur , qui se donne le droit de dire ce qu'il pense quand quelque chose l'indigne, sans aucune attente d'une gratification sociale. je ne suis défenseur de rien d'autre que de ma liberté de penser aussi incroyable que cela puisse paraitre dans le microcosme politique à l'ivoirienne. je vous donne lire des propos tenus par Miguel de Unamuno, le 12 Octobre 1936 à Salamanca, dans cet Espagne en proie à la Guerre Civile. «Estáis esperando mis palabras.

Fouad Vanie sur un de ses chantiers de construction de maison  dans la région de Lakota en Côte d'Ivoire  

Fouad Vanie:- pour ceux qui ne maitrisent pas bien la langue de Cervantès, voila la traduction de ses propos.

vous attendez que je me prononce sur la situation dans laquelle se trouve notre payss. Vous me connaissez bien et je sais que je ne peux pas garder le silence. Parfois, le mensonge est équivalent à garder le silence, parce que le silence peut être interprété comme un acquiescement. Je voudrais faire quelques commentaires sur le discours du professeur-Maldonado, qui est parmi nous. Il a été question ici de la guerre internationale dans la défense de la civilisation chrétienne; Je l'ai fait moi-même parfois.

Mais non, la nôtre est seulement une guerre incivile. Vaincre n'est pas convaincre, et nous devons convaincre avant tout et ne peut pas convaincre la haine qui ne laisse aucune place pour la compassion. Je vais mettre de côté l'infraction personnelle qui suppose son explosion soudaine contre basque et catalane en les appelant anti-Espagne; Eh bien, pour la même raison, ils peuvent dire la même chose. L'évêque, qu'il le souhaite ou pas, est catalan, né à Barcelone, et il est ici pour enseigner la doctrine chrétienne que vous ne connaissez pas. Je me suis, comme vous le savez, je suis né à Bilbao et j'ai passé, toute ma vie à enseigner la langue espagnole que vous ne savez pas ... " (...) «Ici est le temple de l'intelligence, et je suis son prêtre. Vous profanez ce lieu saint.

Je l'ai toujours été, tout ce qu'il dit le proverbe, un prophète dans mon propre pays. Vous serez vaincus, parce que vous avez plus d'assez de force brute. Mais ne soyez pas convaincu, car pour être convaincant, il faut persuader. Et pour persuader vous besoin de quelque chose qui vous manque: la raison et le droit dans la lutte. Il semble inutile de vous demander de penser à l'Espagne.

Me conocéis bien, y sabéis que soy incapaz de permanecer en silencio. A veces, quedarse callado equivale a mentir, porque el silencio puede ser interpretado como aquiescencia. Quiero hacer algunos comentarios al discurso -por llamarlo de algún modo- del profesor Maldonado, que se encuentra entre nosotros. Se ha hablado aquí de guerra internacional en defensa de la civilización cristiana; yo mismo lo hice otras veces. Pero no, la nuestra es sólo una guerra incivil. Vencer no es convencer, y hay que convencer, sobre todo, y no puede convencer el odio que no deja lugar para la compasión.

Dejaré de lado la ofensa personal que supone su repentina explosión contra vascos y catalanes llamándolos anti-España; pues bien, con la misma razón pueden ellos decir lo mismo. El señor obispo lo quiera o no lo quiera, es catalán, nacido en Barcelona, y aquí está para enseñar la doctrina cristiana que no queréis conocer. Yo mismo, como sabéis, nací en Bilbao y llevo toda mi vida enseñando la lengua española, que no sabéis...» (...

)«Este es el templo de la inteligencia, y yo soy su sumo sacerdote. Vosotros estáis profanando su sagrado recinto. Yo siempre he sido, diga lo que diga el proverbio, un profeta en mi propio país. Venceréis, porque tenéis sobrada fuerza bruta. Pero no convenceréis, porque para convencer hay que persuadir. Y para persuadir necesitaréis algo que os falta: razón y derecho en la lucha. Me parece inútil el pediros que penséis en España. He dicho».

Fouad Vanie: pour ceux qui ne maitrisent pas bien la langue de Cervantès, voila la traduction de ses propos. vous attendez que je me prononce sur la situation dans laquelle se trouve notre payss. Vous me connaissez bien et je sais que je ne peux pas garder le silence. Parfois, le mensonge est équivalent à garder le silence, parce que le silence peut être interprété comme un acquiescement. Je voudrais faire quelques commentaires sur le discours du professeur-Maldonado, qui est parmi nous. Il a été question ici de la guerre internationale dans la défense de la civilisation chrétienne; Je l'ai fait moi-même parfois.

Mais non, la nôtre est seulement une guerre incivile. Vaincre n'est pas convaincre, et nous devons convaincre avant tout et ne peut pas convaincre la haine qui ne laisse aucune place pour la compassion. Je vais mettre de côté l'infraction personnelle qui suppose son explosion soudaine contre basque et catalane en les appelant anti-Espagne; Eh bien, pour la même raison, ils peuvent dire la même chose. L'évêque, qu'il le souhaite ou pas, est catalan, né à Barcelone, et il est ici pour enseigner la doctrine chrétienne que vous ne connaissez pas. Je me suis, comme vous le savez, je suis né à Bilbao et j'ai passé, toute ma vie à enseigner la langue espagnole que vous ne savez pas ... " (...) «Ici est le temple de l'intelligence, et je suis son prêtre. Vous profanez ce lieu saint.

Je l'ai toujours été, tout ce qu'il dit le proverbe, un prophète dans mon propre pays. Vous serez vaincus, parce que vous avez plus d'assez de force brute. Mais ne soyez pas convaincu, car pour être convaincant, il faut persuader. Et pour persuader vous besoin de quelque chose qui vous manque: la raison et le droit dans la lutte. Il semble inutile de vous demander de penser à l'Espagne.

Dernière modification lemardi, 23 juin 2015 14:59
Adama Diomande

Président de l'Association pour la défense des libertés.

Site internet : www.addl-association.info
Connectez-vous pour commenter

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px