Bannière

Log in

Burkina Faso: dernier hommage à Salif Diallo, «esclave de la cause du peuple»

Spécial Burkina Faso: dernier hommage à Salif Diallo, «esclave de la cause du peuple»

Des milliers de personnes et plusieurs chefs d’Etats de la région sont venus rendre hommage au président de l'Assemblée nationale décédé à l'âge de 60 ans lors des obsèques de Salif Diallo, qui ont débuté jeudi 24 août à Ouagadougou. Ce vendredi, c'est sa ville natale, Ouahigouya, qui lui rendait hommage. Dernière étape des cérémonies avant son inhumation à son domicile.

Toute la journée, des milliers d'habitants de Ouahigouya sont venus saluer l'enfant du pays lors d’un hommage populaire sur la place de la Nation. Les images diffusées par la chaîne Burkina 24 montrent de longues files d'habitants attendant de se recueillir près de la dépouille de Salif Diallo. Une cérémonie en présence des présidents burkinabé et nigérien

Le cercueil, entouré de couronnes de fleurs, d'un tissu aux couleurs du drapeau burkinabè et surmonté d'un portrait de l'homme, jeune en costume bleu, a ensuite été exposée à la mosquée pour la prière du vendredi.

Cette dernière journée de cérémonies consacrée au président de l'Assemblée nationale s'est terminée à son domicile, où il a été porté en terre en fin d'après-midi. L'oraison funèbre a été délivrée en comité restreint, avec sa famille, le Premier ministre et plusieurs membres du gouvernement.

« Le président Salif Diallo était l’esclave de la cause du peuple, de la justice et du progrès », a affirmé l'actuel président de l'Assemblée nationale, Bénéwendé Sankara, lors de cette cérémonie. « L’Histoire s’en souviendra et notre peuple le retiendra pour toujours », a-t-il conclu, très ému.

« Toute l'Afrique militante » pleure

Dès jeudi, au Palais des sports de Ouagadougou, les chefs d'États de la région étaient nombreux à rendre hommage à Salif Diallo avec une immense foule. « Ce n'est pas le Burkina Faso seul qui pleure la disparition de Salif Diallo, a souligné le président du Niger Mahamadou Issoufou. C'est toute l'Afrique militante ».

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a, lui, salué la mémoire d'un frère, résolument déterminé à gagner toutes les batailles qu'il engageait. Le président de Guinée avait aussi fait le déplacement.

La foule était trop importante pour pouvoir accéder au Palais des sports. Une partie est donc restée à l'extérieur, devant des écrans géants. Cette cérémonie, les Burkinabè ont pu aussi la suivre de chez eux. Elle était retransmise en direct sur plusieurs chaînes de télévision et de radio.

Le reportage de la RTB sur la cérémonie en hommage à Salif Diallo à Ouahigouya

A lire aussi 

Obsèques de Salif Diallo : Ibrahim Ouattara, Tazéré, Alphonse Soro,Dacoury ces ivoiriens présents Assé Alaphé25/08/2017 La cérémonie d’hommage national au Président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, décédé récemment à Paris, a eu lieu jeudi 24 août 2017 au Palais des Sports de Ouaga 2000, en présence du Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, du Président de la Guinée, Son Excellence Monsieur Alpha Condé et du Président du Niger, Son Excellence Mahamadou Issoufou, du vice-président Stanislas Bénéwendé Sankara et l’ensemble des députés du parlement burkinabè, des présidents et vice-présidents des parlements du Bénin, du Ghana, Mali, de la Centrafrique, du Togo, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et du Niger, des présidents d’institutions et des membres du gouvernement du Burkina Faso, des chefs de missions diplomatiques et consulaires, des représentants des organisations internationales et interafricaines et de plusieurs membres de délégations venues de plusieurs pays d’Afrique et de l’Internationale socialiste, ainsi que des parents, amis et collègues de l’illustre disparu.

La cérémonie s’est articulée autour du recueillement des corps constitués, puis des allocutions d’hommage des délégations étrangères, du Chef de file de l’Opposition politique, de la Majorité, de Monsieur le 1er vice-président de l’Assemblée nationale et du discours d’hommage de Son Excellence Monsieur le Président du Faso. DSC_1810 - Copie Emmanuel Goulou, représentant les Amis de l’Internationale Socialiste a présenté ses sincères condoléances au Président du Faso, aux militants et aux dirigeants du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès), à Madame Chantal Diallo et au peuple du Burkina Faso. Il a confié à l’Assemblée, comment Salif Diallo l’a épaté en réussissant à faire intégrer, en quelques mois, le MPP à l’Internationale Socialiste : ‘’Alors que d’ordinaire, il faut un certain nombre d’années pour y parvenir’’. Selon lui, ‘’Salif Diallo a gagné des batailles. C’est un soldat vaillant’’. Monsieur Adrien Houngbedji chef du parlement béninois, qui est intervenu au nom des présidents et vice-présidents de parlements, a dit que la mort de Salif Diallo laissait le Burkina Faso et l’Afrique toute entière désemparés. ‘’Sa perte est immense’’, a-t-il ajouté. Au nom des politiques, c’est le ministre d’État , ministre de l’Intérieur du Niger, qui a pris la parole. Il a souligné que la mort de Salif Diallo a crée un désastre sentimental auprès de ses amis : ‘’il a été un ami exceptionnel (…) La disparition de Salif Diallo crée un vide que rien ne peut combler’’. À sa suite, Zéphirin Diabré, Chef de file de l’Opposition Politique au Burkina , a rendu un hommage au nom de l’opposition. Les partis politiques représentés au sein de la Majorité présidentielle (AMP) ont également a délivré leur message de compassion par la voix de Philippe Ouédraogo. L’hommage de la représentation nationale a été rendu par le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Me Stanislas Bénéwendé Sankara. Le porte-parole des chefs d’État pour la circonstance, parlant aux noms des Présidents de la Guinée, du Ghana, de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Liberia, Mahamadou Issoufou, président du Niger, a qualifié Salif Diallo d’être un homme courageux et audacieux. Pour sa part, le Président du Faso dans son discours d’hommage national a dit que Salif Diallo a fait montre d’un courage politique et d’une détermination sans faille à servir le Burkina Faso. « Salifou Diallo a cru, s’est battu et a tiré sa révérence, nous enjoignant ainsi à relever les défis qui se dressent devant nous (…)

Le meilleur hommage, que nous puissions lui rendre, c’est de nous engager individuellement et collectivement à remporter les batailles à venir pour la paix et la prospérité de notre Nation (…) Salifou Diallo, le frère, l’ami, le compagnon de lutte repose en paix et que la terre du Burkina Faso te soit légère », a conclu Roch Marc Christian Kaboré. DSC_2101

Les coulisses Ibrahim Ouattara a représenté Alassane Ouattara Le ministre ivoirien des Affaires présidentielles, Ibrahim Ouattara dit ‘’Photocopie’’, a représenté le Président de la Côte d’Ivoire, Son Excellence Alassane Ouattara, à cette cérémonie d’hommage national à Salif Diallo. Il était accompagné pour la circonstance des ministres Ally Coulibaly et Kaba Nialé, du Secrétaire général par intérim du RDR et d’Adama Bictogo ainsi que de l’Ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Burkina Faso. Dadis Camara se recueille devant le cercueil de Salif Diallo L’ex-chef de la junte en Guinée, le Capitaine Dadis Camara était présent à la cérémonie d’hommage national au Président du Parlement burkinabè qui s’est tenue au Palais des Sports de Ouaga 2000. Tout de noir vêtu barré d’une paire de lunette de la même couleur, Dadis Camara s’est également recueilli devant le cercueil de Salif Diallo. Tazéré Célestine était dans la place Madame le député Tazéré Célestine a pris part à la cérémonie d’hommage national à Salif Diallo. Elle était de la délégation de haut niveau de parlementaires ivoiriens conduite par le vice-président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire. Dacoury Tabley et Alphonse Soro aux obsèques de Salif Diallo Louis André Dacoury Tabley et Alphonse Soro, deux anciens cadres des ex-Forces Nouvelles, étaient également présents à Ouagadougou. Ils ont été aussi aperçus au Palais des Sports de Ouaga 2000 à la cérémonie d’hommage national à Salif Diallo.

Joël Touré, envoyé spécial à Ouagadougou

Media

Dernière modification lesamedi, 26 août 2017 12:45
Adama Diomande

Président de l'Association pour la défense des libertés.

Site internet : www.addl-association.info
Connectez-vous pour commenter

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px