Bannière

Log in

Alassane Ouattara salue les performances des Éléphants/Les Ivoiriens Murielle Ahouré et Ben Youssef Méïté ont remporté,jeudi,à Durban (Afrique du Sud)

Marie-Josée Ta Lou a quant à elle obtenu la 3ème place aux 100 mètres dames.

Afficher l'image d'origineLe chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara qui séjourne en France a félicité, les athlètes ivoiriens qui ont décroché jeudi des médailles aux championnats d’Afrique d’athlétisme. «Bravo Murielle, pour ta médaille d'or au 100 mètres Dames à Durban! Félicitations à toi, Marie Josée pour ta troisième place, et à toi Adeline pour ta qualification à la phase finale!», s’est réjoui Alassane Ouattara à travers un message publié sur la page officielle Facebook de la Présidence de la république. A l’endroit de Ben Méïté, M. Outtara a écrit que sa ‘’médaille d'or au 100 mètres honore la Côte d'Ivoire toute entière’’. « Nous sommes fiers de vous! Vous avez tout notre soutien et nos encouragements », a poursuivi Alassane Ouattara. Les Ivoiriens Murielle Ahouré et Ben Youssef Méïté ont remporté, jeudi, à Durban (Afrique du Sud) la médaille d’or sur 100 mètres à la 20è édition des Championnats d’Afrique d’athlétisme seniors. Marie-Josée Ta Lou a quant à elle obtenu la 3ème place aux 100 mètres dames. Retour à la page précédente

  • 0

Serge Aurier (PSG) parle de son dérapage et de sa nuit en garde à vue (Vidéo)

Aurier est revenu dans un entretien à Clique.tv sur son actualité de 2016 : l'affaire Périscope, sa nuit en garde à vue, ses relations avec Laurent Blanc ou Zlatan Ibrahimovic.

Afficher l'image d'origineSerge Aurier est sorti du silence. Dans un long entretien accordé à Clique.tv, le joueur est notamment revenu sur son dérapage sur Periscope, en février dernier, où il avait notamment traité Laurent Blanc de «fiotte». «Ce mot, c’était dans la rigolade. Une fiotte, c’est quelqu'un qui a peur on va dire. C'est un mot qui est peut-être mal placé mais qui n'a pas de grande importance. Ce n'est pas du tout de l'homophobie, chacun fait sa vie. Mais ce n'est pas méchant. On en a fait une affaire. C'était trop. On a dit que je méritais la prison, que je méritais d'être viré du PSG... Quand j'ai pris du recul, je me suis dit que c'était quelque chose de grave.»

Afficher l'image d'origine«Avec Laurent Blanc, ça s'est arrangé. J'ai eu une discussion avec lui» Aurier a expliqué le contexte de ses excuses : «Le moment voulait que je m'excuse. Je l'ai fait pour mon président. Je sais très bien qu'il me considère comme son fils, et si j'ai envie de rester au PSG, c'est pour lui. Si ça ne dépendait que de moi, je serais déjà parti.» L’Ivoirien a également évoqué ses relations avec Laurent Blanc après la polémique. «Avec Laurent Blanc, ça s'est arrangé. J'ai eu une discussion avec lui, sur cette histoire il a été vraiment tranquille, il n'a pas suivi ce que tout le monde disait. Il a pris du recul. Il m'a dit ce qu'il pensait, je lui ai dit ce que je pensais. Juste après l'histoire je lui envoie un message, je l'ai appelé plusieurs fois, il n'a pas répondu, c'était normal, il prenait du recul, je l'ai compris. Un peu plus tard, on a discuté, et voilà... Je me suis excusé, il a une famille, ses enfants ont peut-être mon âge et sont sur les réseaux sociaux. Y aller et entendre qu'on parle de ton père comme ça, c'est difficile.» 

Le défenseur latéral a en outre donné sa version de la nuit qu’il a passée en garde à vue, en mai dernier. «Ils nous ont dit "mettez-vous sur le côté, c'est un contrôle". Les choses se sont envenimées, on connait tous la BAC, on sait comment ça se passe (…) C'était violent. Ils sont sortis de la voiture, m'ont insulté, contrôlé, m'ont brutalisé, je ne sais pas si j'ai encore la trace (il montre son arcade). J'avais aussi la lèvre pétée. Le pire c'est que derrière le flic dit que je lui ai mis un coup au thorax... un coup de coude. Si j'avais voulu le toucher je lui aurais mis une bonne droite mais un coup de coude... Lui m'a mis des droites sur le visage. Il m'a pété la lèvre et le front. J'ai été en garde à vue parce que je n'ai pas voulu rentrer chez moi. Ils m'ont demandé de rentrer. J'ai voulu aller porter plainte. Des gens ont témoigné dans la nuit. Je n'ai rien à me reprocher dans cette affaire. Il y a au moins cinq ou six témoignages qui disent ce que j'ai dit moi.»

Afficher l'image d'origine

Zlatan va lui manquer Serge Aurier est revenu sur le départ de Zlatan Ibrahimovic. «Il va me manquer. Dans ses derniers moments (au PSG), on a tout fait pour le mettre bien. Il était touché. C'est un grand bonhomme. Il vanne beaucoup (...) Il pique pour faire avancer les gens. Si tu réfléchis pas et que t'es un mec nerveux, tu vas te prendre la tête avec lui. Mais si t'es intelligent et tu sais pourquoi il a dit ça, tu te dis qu'il n'a pas tort. Si Paris est en haut c'est grâce à lui.»

Serge Aurier, défenseur du PSG. (LAHALLE PIERRE/L'Equipe)

Athlétisme: l’Ivoirienne Murielle Ahouré bat le record d’Afrique de 100 mètres

La sprinteuse ivoirienne Murielle Ahouré a battu, samedi, lors du meeting de Montverde en Floride (USA), le record africain du 100 mètres avec un temps de 10,78 (+1,6 m / s). Avec cette performance de 10,78 l'ivoirienne Ahouré a éclipsé le record africain de 10,79 détenu par Blessing Okagbare du Nigeria depuis 2013. Elle bat également de trois centièmes de seconde son propre record de 10,81 réalisé à Londres en juillet dernier.Plus tôt dans la journée, Ahouré avait couru en 10,80 (+2,1 m / s) dans les tours préliminaires. L'ivoirienne se classe désormais au sommet du classement mondial légèrement au dessus de Veronica Campbell-Brown de la Jamaïque, qui a terminé 2è de cette course en 10,83. Joanna Atkins a terminé 3è dans cette finale avec un chrono de 11,09, tandis que l'ancienne championne du monde de 200m juniors, Kaylin Whitney a terminé 4è en 11,17.

  • 0

Abidjan va accueillir son salon de l’automobile en octobre / Le marché ivoirien de l’automobile a crû de +10,8 % en 2014 et de +12 % en 2015.

La capitale économique ivoirienne abritera fin octobre un salon international de l'automobile, symbole du renouveau d'un secteur durement affecté par la crise des années 2 000. « La Côte d’Ivoire enregistre le plus grand nombre de véhicules neufs écoulés en Afrique de l’Ouest francophone avec 10 016 unités vendues en 2015 contre 8 937 en 2014, devant les quelque 7 000 unités écoulées au Sénégal », explique Marc Anglade, directeur général de Tractafric Motors (concessionnaire local des marques Hyundai, Mazda, BMW…) et président du groupement interprofessionnel automobiles, matériels et équipementiers (Gipame). Ce groupement est à l’initiative du salon international de l’automobile d’Abidjan prévu en octobre. Il rassemble les 18 concessionnaires opérant en Côte d’Ivoire.

Forte croissance du marché ivoirien de l’automobile Le marché ivoirien de l’automobile a crû de +10,8 % en 2014 et de +12 % en 2015. Les ventes de véhicules neufs en Côte d’Ivoire (toutes catégories confondues) ont atteint 260 milliards de F CFA (396 millions d’euros) en 2015. Cette croissance est portée par les investissements des entreprises privées et du secteur public – les particuliers n’ont représenté que 15 % des ventes de véhicules neufs en 2015. Malgré ce regain d’activité du secteur automobile dans le pays, la Côte d’Ivoire ne devrait pas parier, à moyen terme, sur l’installation d’une unité de fabrication de véhicules automobiles, expliquent les concessionnaires. « Cette croissance ne peut pas amener à la création d’une unité de montage même à vocation sous-régionale. Aucune marque ne viendra exporter en propre. Ce sont les concessionnaires représentés sur place qui exposeront durant le salon d’octobre », avertit Fabrice de Creisquer, membre du comité de pilotage du Gipame et patron de CFAO Côte d’Ivoire.

Le volume de véhicules neufs vendus en Côte d’Ivoire reste nettement en dessous de ceux réalisés dans les grands marchés africains tels que l’Afrique du Sud, le Nigeria, le Maroc, l’Algérie ou encore le Kenya, où les constructeurs automobiles s’évertuent à installer des usines de fabrication et d’assemblage. Les véhicules d’occasion en pole position Le faible développement du crédit à la consommation et la prolifération des véhicules d’occasion appelées « France-au-revoir » freinent l’élan du secteur automobile en Côte d’Ivoire. En 2015, environ 36 000 voitures d’occasion ont été importées soit 3,5 fois le volume de véhicules neufs écoulés dans le pays.

Baudelaire Mieu /www.jeuneafrique.com/332325/economie/abidjan-va-accueillir-salon-de-lautomobile-octobre

 

Le boxeur américain Mohamed Ali, «the greatest», est mort (AFP)

Mohamed Ali, considéré comme l’un des plus grands boxeurs de tous les temps, s’est éteint à l’âge de 74 ans, dans un hôpital de la région de Phoenix, en Arizona, en raison de problèmes respiratoires. L’Américain, qui s’était converti à l’islam, a marqué l’histoire du sport par ses combats épiques, ses multiples titres et ses engagements politiques qui lui ont valu une condamnation.

Boxing legend Muhammad Ali (AFP)

C’est plus qu’un grand sportif qui s’est éteint dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 juin. C’est une icône du sport qui vient de mourir. Mohamed Ali, multiple champion du monde des poids lourds, s’en est allé à l’âge de 74 ans, avec ses 56 victoires en 61 combats. « Après un combat de 32 ans contre la maladie de Parkinson, Mohamed Ali est décédé », a annoncé son porte-parole, Bob Gunnell.

Boxeur pour corriger un voleur de vélo

Le boxeur est né le 17 janvier 1942 à Louisville, dans le modeste Etat du Kentucky. Il s’appelle alors Cassius Marcellus Clay Junior, des prénoms et noms qu’il abandonnera après sa conversion à l’islam.

A l’âge de 12 ans, le futur Mohamed Ali rencontre Joe Martin, policier et coach de boxe. Le préadolescent fulmine : il vient de se faire voler son vélo et promet une raclée au coupable. Martin suggère alors au gamin de revenir apprendre quelques rudiments de boxe tout d’abord. Ce que le gamin fait. La légende est en marche.

En 1960, à 18 ans seulement, le jeune amateur remporte la médaille d’or aux Jeux olympiques de Rome. Mohamed Ali racontera avoir jeté de rage sa breloque dans la rivière Ohio, quelques semaines plus tard, parce qu’un restaurant réservé aux Blancs avait refusé de le servir. Une histoire jamais vérifiée.

« Aucun Vietnamien ne m'a jamais traité de nègre »

A l’époque, ce sont encore ses exploits sportifs qui font la une des journaux. Passé professionnel chez les poids lourds, Mohamed Ali défie et bat par KO au septième round le champion du monde Sonny Liston, le 25 février 1964. Dans la foulée, celui qui se proclame « le roi du monde » révèle être proche de l’organisation politique et religieuse Nation of Islam. On le voit alors aux côtés des leaders Malcolm X et Elijah Muhammad.

 Durant les trois années qui suivent, Mohamed Ali domine sa catégorie. Rien ne l’arrête. Si ce n’est son refus d’effectuer le service militaire. En 1966, il se pose en objecteur de conscience et refuse de prendre part à la guerre au Vietnam, au nom de sa foi et de ses convictions. « Aucun Vietnamien ne m'a jamais traité de nègre », lâche-t-il notamment.

En 1967, il est condamné. Mohamed Ali n'ira pas en prison, mais sa licence de boxeur lui est retirée. Privé de ses titres, il doit attendre 1971 et une décision de la Cour suprême des Etats-Unis pour reprendre totalement le fil de sa carrière. Mohamed Ali, le 28 janvier 2006. REUTERS/Andreas Meier/File Photo « Combat du siècle » et rivalité intense avec Frazier

I am the greatest.

Mohamed Ali, ex-champion de boxe américain Quelques semaines plus tôt, pourtant, Mohamed Ali est redevenu un pugiliste de premier plan. Le 8 mars 1971, en effet, il défie Joe Frazier, passé maître de la catégorie en son absence. Au Madison Square Garden de New York, Frazier l’emporte aux points, dans ce qu’on surnommera « le combat du siècle ». C’est la première défaite de Mohamed Ali chez les pros.

Pour retrouver les sommets, il se lance alors dans une frénésie de combats qui déboucheront notamment sur une mâchoire brisée face à Ken Norton, en 1973. « The greatest » ayant par la suite pris sa revanche sur Norton et retrouvé son meilleur niveau « Ali-Frazier II » peut avoir lieu. Le 28 janvier 2014, Mohamed Ali s’impose à son tour aux points.

La rivalité entre les deux hommes atteint alors des sommets. Ali, adepte, des bons mots et du « trash talking » (« langage ordurier », ndlr), n’hésite jamais à égratigner Joe Frazier. Les deux en viennent même aux mains, lors d’une émission de télévision. Un troisième combat tournera à l’avantage d’Ali, en octobre 1975.

« Lutte dans la jungle » à Kinshasa

Ils ne sont pourtant plus les seuls au sommet. George Foreman a battu Joe Frazier début 1973. Ce colosse est le nouveau défi de Mohamed Ali. Flairant le bon filon, le promoteur Don King et le chef de l’Etat zaïrois, Mobutu, organise un combat à Kinshasa. C’est le fameux « rumble in the jungle » (« lutte dans la jungle », ndlr) qui a donné lieu au documentaire When We Were Kings, primé aux Oscars de 1996.

L’événement devient planétaire. Mobutu s’offre un sacré coup de publicité en faisant également venir des artistes comme James Brown, BB King, Manu Dibango, Celia Cruz ou Miriam Makeba, lors d’un festival musical.

Côté ring, inférieur en termes de puissance, Mohamed Ali mise sur la faible endurance de Foreman pour s’imposer. Pendant plusieurs jours, Ali s’entraîne en courant dans les rues de Kinshasa, gagnant un peu plus l’amour des Zaïrois. Ces derniers chantent parfois « Ali boma yé », « Ali, tue-le », en lingala.

Le 30 octobre 1974, Mohamed Ali fait le dos rond sur le ring installé au Stade Tata Raphaël de Kinshasa. Souvent, acculé dans les cordes, il encaisse une pluie de coups et ripostes par des enchaînements qui minent progressivement son adversaire. Il attend patiemment que George Foreman s’essouffle. Celui-ci s’écroule au huitième round. Ali est au sommet.

Affaibli par Parkinson Durant les trois années suivantes, Mohamed Ali maintient son règne. Sa fin de carrière connaît quelques couacs. Mais rien de comparable avec le drame qui l’attend. En 1984, on lui diagnostique Parkinson, une maladie dégénérative qui résulte de la mort lente et progressive de neurones du cerveau. Progressivement, celui qui brillait sans égal par son agilité, perd le contrôle de ses gestes.

« The greatest » se retire progressivement de la scène. Ses apparitions sont rares mais elles restent marquantes. En 1991, il se rend en Irak pour convaincre Saddam Hussein de relâcher des otages américains. En 1996, il allume la vasque olympique pour les Jeux d’Atlanta, une ville à la très forte communauté afro-américaine. Quelques jours plus tard, à la mi-temps de la finale du match de basket entre les Etats-Unis et la Yougoslavie, Mohamed Ali reçoit une médaille d’or en remplacement de celle, disparue en 1960. L’ex-boxeur l’embrasse délicatement. Les basketteurs américains viennent l’enlacer avec affection et respect. L’Amérique acclame alors celui qu’elle a longtemps adoré détester. Et inversement...

Par David Kalfa http://www.rfi.fr/sports/20141224-boxeur-americain-mohamed-ali-the-greatest-mort

 

 

Les Bleus, Cantona, Aurier… Riolo fait le point /

Daniel Riolo, membre de la Dream Team RMC Sport, livre son sentiment sur l’équipe de France après sa victoire en amical lundi face au Cameroun (3-2). Il revient également sur les propos d’Eric Cantona concernant les absences de Karim Benzema et Hatem Ben Arfa. Sans oublier la garde à vue de Serge Aurier.

Afficher l'image d'origine

Les Bleus savent marquer. On le savait. Ils encaissent des buts, on le savait aussi. C’est même à se demander si la France a déjà été aussi mal lotie derrière ? J’ai beau cherché, je ne trouve pas. Peu importe la charnière finalement alignée à l’Euro, il faudra afficher un autre niveau. Sagna-Evra, ça sera eux, et ça ne mérite plus de commentaire.

>> France-Cameroun : une défense pas à la hauteur / Au milieu, Diarra est resté sur ses performances de la seconde partie de saison. C’est moyen. Le duo Matuidi-Pogba reste lui intouchable. Celui qui pourrait bien le devenir, c’est Payet. Seul joueur capable de « faire le 10 », il est devenu spécialiste des coups francs. A ce niveau de réussite, c’est un atout dont il est difficile de se passer.

Résultat de recherche d'images pour "ben zema et cantona"

Enfin, il y a Giroud. Encore buteur. Ce qui se passe autour de lui est délirant. Oui les réseaux sociaux indiquaient bien une tendance, mais il faut toujours se méfier du caniveau, du tribunal citoyen. L’épisode de l’hôtel, puis l’accueil au stade, ont toutefois confirmé la tendance, Giroud est bel et bien hué. Par qui ? Pourquoi ? Par les supporters de Benzema et parce qu’il joue à « sa » place. Comme si les casseroles de l’attaquant du Real étaient de sa faute ! C’est complètement fou, mais dans notre pays fracturé, est-ce bien étonnant ?

>> Giroud : "Les sifflets, ce n'est pas quelque chose qui me touche"Que vont dire nos brillants intellectuels, nos pyromanes Cantona-Debbouze ? Ceux qui prônent le communautarisme. Quand Canto dit que toute la France devait être représentée et que l’humoriste ajoute qu’il manque en Bleu des « représentants », ils tiennent bel et bien une comptabilité. Ils veulent sans le dire sans le comprendre, une discrimination positive. Est-on autorisé à penser que les sifflets à l’égard de Giroud sont quelque part le fruit de ceux qui pensent comme Canto-Debbouze ? Une question Monsieur Debbouze : Giroud paye-t-il la situation sociale en France ?

Résultat de recherche d'images pour "ben zema et cantona"Avec ses propos, Debbouze valide l’idée de Cantona selon laquelle Deschamps serait raciste. Il faut être sacrément bigleux pour penser ça en regardant les Bleus. A moins que seule une communauté intéresse Debbouze. J’en ai bien peur. Et Adil Rami au fait ? Non, quand même pas. Pardon, j’ai mal entendu : « Il ne fait pas assez…

» Mais on va pousser jusqu’où la connerie ? Malheureusement, certains poussent chaque jour plus !

>> Jamel Debbouze : "Benzema et Ben Arfa payent la situation sociale de la France"En 1998, des ahuris ont ouvert la voie du communautarisme dans le foot avec le slogan « black, blanc, beur ». Un vaste pipo. On a commencé à regarder d’où venaient les gens. Avant d’être français, ils avaient une origine, une couleur. Ont-ils seulement vraiment regardé de près ces Bleus de 98 ? Assurément non, sinon ils auraient relevé la supercherie. Et je ne m’abaisserai pas à jouer au comptable ici. Les inventeurs du « black, blanc, beur », comme aujourd’hui Canto-Debbouze, fracturent le pays et filent un sacré coup de main au FN.

Ces mêmes « penseurs » vont peut-être encore défendre Serge Aurier. Certes, toute la lumière n’est pas encore faite sur l’événement. Mais à l’épisode Périscope s’ajoute au minimum une nouvelle affaire « louche ». Et puisqu’il aurait déjà dû se faire virer en février, je peux sans mal à nouveau attendre du PSG une sanction de ce type. Faudra-t-il à nouveau entendre qu’Aurier est jeune ? Qu’il a juste eu un comportement en phase avec ses codes, « ses » codes ? Les suiveurs de la pensée Canto-Debbouze vont continuer à le juger en fonction de ce qu’il est, d’où il vient ? C’est possible. Aujourd’hui, tous les sujets basculent immédiatement en rubrique société, racisme. Les procès en « fascisme » sont menés tambours battant sur les réseaux sociaux et dans les médias. On n’oppose pas seulement en fonction de sa couleur, mais aussi et de plus en plus en fonction de son groupe social. Une exception culturelle française.

Résultat de recherche d'images pour "daniel riolo"

>> Aurier a porté plainte pour violences policières/  Allez, on termine avec du foot, c’est plus léger. Kombouaré a signé à Guingamp. J’aime beaucoup Kombouaré. Un super mec comme on dit dans le milieu. Mais quand j’ai vu qu’il allait là-bas, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au PSG. Quand il a été écarté au profit d’Ancelotti, la famille du foot français a hurlé ! Un scandale. Et puis surtout, que peut-il envier à Ancelotti, cette baltringue ?! Unanimité dans la famille L1, Ancelotti a massacré le travail de Kombouaré. Mais alors pourquoi est-il resté si longtemps à Lens, pourquoi n’est-il qu’à Guingamp aujourd’hui ? Bon, le coach italien, lui, a gagné entre temps une Ligue des Champions et est désormais au Bayern. Comment nos penseurs expliquent-ils ça ? Pourquoi aucun grand club, club moyen même, n’ont voulu de Kombouaré ? Etonnant non ? Ces mêmes personnes pensent que l’actuel entraîneur du PSG est fantastique, unique, convoité par les plus grands. Fadaise. Le temps finira par remettre, encore une fois, chaque chose à sa place. « El tiempo te dara la razon »…

Par la rédaction Ailleurs sur le web

Affaire Aurier : le PSG réagit / Quelques heures après la sortie de Serge Aurier de sa garde à vue, le PSG a réagi officiellement à cette nouvelle affaire.

Le club de la capitale laisse la présomption d’innocence à son défenseur. En garde à vue prolongée ce lundi à la suite d’une altercation avec des policiers, Serge Aurier a quitté le commissariat du VIIIe arrondissement de Paris ce mardi matin. Le PSG a réagi de manière officielle à cette nouvelle affaire concernant son défenseur dans un communiqué publié sur son site internet.

« Le Club a pris connaissance, ce jour, de la convocation de Serge Aurier, le 26 septembre prochain, devant le tribunal correctionnel de Paris à la suite de son interpellation par la police, dans la nuit de dimanche à lundi. » 

« Le joueur, comme tout citoyen, bénéficie de la présomption d'innocence »

« A ce stade du dossier, le Club tient à rappeler que son joueur, comme tout citoyen, bénéficie de la présomption d'innocence. Par ailleurs, le Club souligne son attachement au respect des forces de l'ordre et de leurs missions, qu'elles remplissent parfois dans des conditions difficiles. Aucun commentaire supplémentaire ne sera livré par le Club avant la décision de justice. »

Aurier avait été interpellé par la BAC pour insultes, outrage et violences légères sur des forces de l’ordre à la sortie d’une boîte de nuit. Selon nos informations, le joueur a de son côté porté plainte contre l’officier qui l’avait interpellé pour violences policières. 

A lire aussi >> Info RMC SPORT : Aurier a porté plainte pour violences policières (http://www.addl-association.info/index.php/sport/autre-sport/item/1487-serge-aurier-toujours-en-garde-a-vue-apres )

 

 

 

Serge Aurier toujours en garde à vue après / Ce qu'a dit Aurier aux policiers qui l'ont interpellé / Aurier a porté plainte pour violences policières

Serge Aurier n'est pas tiré d'affaire. Le footballeur du PSG était toujours en garde à vue, mardi 31 mai au matin, après son altercation avec des policiers survenue lundi matin à la sortie d'une boîte de nuit et qui lui a valu d'être interpellé et emmené au commissariat du VIIIe arrondissement de Paris. Il semble ainsi que l'audition du défenseur du club de la capitale ait été prolongée de 24 heures, comme l'affirme le journal L'Équipe.

Notamment connu pour avoir qualifié de "fiotte" son entraîneur Laurent Blanc via l'application Periscope, Serge Aurier a été interpellé pour avoir insulté et porté un coup de coude à un agent de police, comme le relate une source policière auprès de RTL. Interpellé dans un état alcoolisé, l'international ivoirien a ainsi été placé en garde à vue pour "violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique".

La version présentée par les policiers est toutefois contestée par le footballeur, qui aurait porté plainte pour violences policières contre l'agent de police qui a procédé à son arrestation, selon RMC Sport. Le joueur de 23 ans se serait même rendu à l'hôpital pour faire constater des blessures à une lèvre et au front.

Ce qu'a dit Serge Aurier aux policiers qui l'ont interpellé

Par Julien Absalon

Serge Aurier a encore fait des siennes. Après ses insultes sur Periscope contre son entraîneur Laurent Blanc, le défenseur du Paris Saint-Germain a été interpellé dans la capitale, lundi 30 mai peu avant 6 heures du matin, pour avoir insulté et frappé un agent de police. L'international ivoirien de 23 ans était alors sous l'emprise de l'alcool.

Tout s'est déroulé dans la rue de Ponthieu, située non loin des Champs-Élysées dans le VIIIe arrondissement de Paris, où des policiers remarquent qu'une Porsche Cayenne immatriculée en Belgique bloque la circulation. À bord du véhicule, Serge Aurier se trouve sur le côté passager. Il est accompagné par un homme à l'avant et deux femmes à l'arrière. Les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) contrôle les occupants du véhicule. S'ils n'ont aucun problème avec les amis du joueur, ils font en revanche face aux refus d'obtempérer du footballeur.

Mon avocat va s'occuper de vous. Vous allez le regretter toute votre vie.

Serge Aurier aux policiers

Dans un premier temps, selon une source policière, Serge Aurier descend sa vitre et dit aux policiers : "Quoi ? Vous voulez quoi ? C'est bon, laissez-nous". Invité à descendre du véhicule et à montrer ses mains qu'il mettait dans ses poches, le joueur refuse et hausse le ton. "Ne me parlez pas, ne me touchez pas. Vous êtes qui pour me contrôler ? Je ne descendrai pas", lance-t-il avant d'asséner un coup de coude dans le thorax d'un des policiers.

Les policiers présents sur place font alors appel à des renforts. Mais cela n'arrête pas les invectives de Serge Aurier. "Vous ne savez pas qui je suis. Vous osez me manquer de respect, vous êtes fous. Mon avocat va s'occuper de vous. Vous trois, j'ai bien dit vous trois, vous allez le regretter toute votre vie. C'est fini pour vous", lance-t-il aux policiers.

Le défenseur finit par être menotté, sans incident, et emmené au commissariat du VIIIe arrondissement. Il y a été placé en garde à vue pour rébellion, menaces et violences volontaires sur une personne dépositaire de l'autorité publique.

Info RMC SPORT : Aurier a porté plainte pour violences policières

En garde à vue après avoir été interpellé par la BAC ce lundi matin, Serge Aurier a porté plainte dans la journée pour violences policières.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Aurier. Selon les informations de RMC Sport, Serge Aurier a porté plainte contre le policier qui l'a interpellé pour violences policières.

Rappel des faits. Il est 5h40 du matin quand Serge Aurier, un de ses amis et deux amies. L'international ivoirien se trouve sur la rue de Ponthieu en face du Titty Twister quand il monte dans une Porsche Cayenne noir immatriculée en Belgique. Les deux nuits précédentes, la rue de Ponthieu a vécu deux fusillades, les policiers sont sur les dents.

Aurier contrôlé

Quand les amis d'Aurier et lui démarrent la voiture, une voiture de la BAC arrive en contresens rue de Berri. La police se met à hauteur de la voiture d'Aurier et lui demande de stopper l'automobile. L'ami d'Aurier arrête le véhicule. Là BAC intervient rapidement. Aurier est encore dans le véhicule quand une policière demande au latéral droit de descendre pour un contrôle en lui mettant une lampe torche dans les yeux. Une demande dans un ton plus que véhémente avec aussi quelques insultes.

>> La garde à vue de Serge Aurier prolongée

Aurier descend du véhicule quand un policier s'approche de lui afin de procéder au contrôle. Un policier demande alors à Aurier de sortir les mains des poches. Le joueur met du temps à s'exécuter et aurait reçu dans la foulée un coup de poing selon un témoin de la scène. Là les esprits s'échauffent. Deux policiers interviennent sur l'ancien toulousain. Nul ne sait si dans l'intervention musclée des échanges de coup auraient été donnés. Un policier a porté plainte contre Aurier pour violence en raison d'un coup de coude.

Blessures à la lèvre et au front pour Aurier

Une information mise à mal par des témoins de la scène qui expliquent que Aurier n'a pas donné de coup. Le joueur a été emmené au commissariat du 8e arrondissement. Il a été en début d'après midi à l'hôpital faire constater ses blessures notamment une blessure à la lèvre et au front.  Il a été plusieurs fois entendu ce lundi mais n'a pas été confronté au policier qui ne s'est pas rendu au commissariat avant de prendre son service cette nuit.

>> Aurier, 18 mois de sortie de route

Aurier va être confronté dans les prochaines minutes au policier qui l'a arrêté. Une chose trouble les enquêteurs: le chauffeur et ami de Serge Aurier ( qui n'a pas été interpellé )  et qui n'a pas revu Aurier depuis les événements de cette nuit tient le même discours. La police disposerait de quatre témoins dans cette affaire. L'ami, les deux femmes dans la voiture et un quatrième témoin. 

Par Mohamed Bouhafsi

 

Serge Aurier en garde à vue après avoir insulté des policiers.

 

Le joueur du PSG Serge Aurier a été placé en garde à vue ce lundi matin après une altercation avec des policiers en sortant de boîte de nuit. Serge Aurier, joueur du PSG et international ivoirien, a été arrêté lundi matin, peu avant 6 heures, à l'angle des rues de Berri et de Ponthieu dans le quartier des Champs-Elysée, à la sortie d'une boîte de nuit, a appris Europe 1. Le groupe de personnes avec lequel il se trouvait a insulté des policiers de la BAC Nuit qui patrouillaient dans le secteur. Suite à cette altercation, le joueur a été arrêté pour insultes, outrage et violence légère. Il est actuellement en garde à vue au commissariat du 8ème arrondissement. Au mois de février, Serge Aurier avait déjà fait parler de lui suite à une vidéo diffusée en direct sur l'application Periscope, dans laquelle il insultait son entraîneur, Laurent Blanc, mais aussi d'autres joueurs du PSG. Suite à cette vidéo, il avait été suspendu par son club.

 

 

Dominique Kosséhassé, l'ivoirien qui fait déjà rêver les grands clubs / USA( MLS)

Dominique Kosséhassé est un joueur de football ivoirien qui évolue aux postes de défenseur central et milieu de terrain.

Il joue actuellement au centre de formation de Houston Dynamo aux USA. Né le 08 Juillet 1999 en Côte d'Ivoire, Dominique Kosséhassé quitte le pays à l'âge de 3 ans avec ses parents pour l'Israel. Sur cette terre, le natif d'Abidjan s’est laissé vite bercer par le rythme endiablé du cuir et nourri par ce qui allait devenir pour lui plus qu’une passion. Son intégration dans le centre de formation de Hapoel Tel-Aviv(Israel) à l'âge de 5 ans ne sera qu’un passage obligé. Il apprend avec ses coachs Ronen Elmaliah et Lior Peled et pose les bases de ce qui fera de lui un authentique champion. Son évolution ne fait l’ombre d’un doute. Après 10 ans en Israel, il part à Nîmes au Sud de la France pour parfaire sa formation.

En france, Dominique fut surclassé en U15 excellence alors qu'il avait seulement 13 ans. Son passage à Nîmes lui a permis d’outiller ses armes, de s’aguerrir et de se forger un physique et un mental de conquérant avant le grand saut. En 2013, il part aux USA après deux ans en France et fut recruter par le centre de formation du FC Dallas(MLS) avant d'être transférer dans celui de Houston Dynamo en 2015 pour cause de déménagement. Passé le cap de l’apprentissage, son stage obligé dans un championnat se précise. Contacté par nos soins, le milieu défensif ivoirien a déclaré: " Je veux signer un contrat professionnel avec mon club actuel ou avec un club européen car j'ai envie de prouver ma valeur aux monde entier " Dominique a terminé en disant " je veux jouer pour mon pays la Côte d'Ivoire au niveau international " A seulement 16 ans, le talentueux milieu de terrai n ivoirien dispose d'une palette très large. Comparé à son compatriote Yaya Touré, Dominique Kosséhassé fait déjà rêver les grands clubs. Plusieurs écuries veulent enrôler la perle ivoirienne.

Le milieu a attiré l'oeil des clubs français. Monaco et Lens aimeraient l'enrôler. Récupérateur, relanceur, dribbleur... Plaque tournante de son Centre Houston Dynamo, Dominique Kosséhassé est doté d'un physique impressionnant(1,86). Avec ses jambes immenses, le milieu couvre le terrain et ratisse des ballons. Très doué techniquement, Dominique adore orienter le jeu et donner la première impulsion à la relance. Il a aussi la capacité à transpercer le premier rideau adverse grâce à un dribble efficace et élégant ce qui ne gâche rien. Son jeu long est aussi très précis. Dans le Texas, Dominique est sur de bon rail, il a ajouté une dimension supplémentaire à son jeu. En constante évolution, tout laisse présager qu’il terminera la saison à la vitesse V. Joueur prometteur, ce fils de l'ancien handballeur ivoirien montre qu'il est un véritable talent à suivre de près et qu’il faudra compter sur lui pour être très bientôt un renfort de poids pour l'équipe nationale ivoirienne.

S'abonner à ce flux RSS

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px