Bannière

Log in

Auto-Moto (2)

Abidjan va accueillir son salon de l’automobile en octobre / Le marché ivoirien de l’automobile a crû de +10,8 % en 2014 et de +12 % en 2015.

La capitale économique ivoirienne abritera fin octobre un salon international de l'automobile, symbole du renouveau d'un secteur durement affecté par la crise des années 2 000. « La Côte d’Ivoire enregistre le plus grand nombre de véhicules neufs écoulés en Afrique de l’Ouest francophone avec 10 016 unités vendues en 2015 contre 8 937 en 2014, devant les quelque 7 000 unités écoulées au Sénégal », explique Marc Anglade, directeur général de Tractafric Motors (concessionnaire local des marques Hyundai, Mazda, BMW…) et président du groupement interprofessionnel automobiles, matériels et équipementiers (Gipame). Ce groupement est à l’initiative du salon international de l’automobile d’Abidjan prévu en octobre. Il rassemble les 18 concessionnaires opérant en Côte d’Ivoire.

Forte croissance du marché ivoirien de l’automobile Le marché ivoirien de l’automobile a crû de +10,8 % en 2014 et de +12 % en 2015. Les ventes de véhicules neufs en Côte d’Ivoire (toutes catégories confondues) ont atteint 260 milliards de F CFA (396 millions d’euros) en 2015. Cette croissance est portée par les investissements des entreprises privées et du secteur public – les particuliers n’ont représenté que 15 % des ventes de véhicules neufs en 2015. Malgré ce regain d’activité du secteur automobile dans le pays, la Côte d’Ivoire ne devrait pas parier, à moyen terme, sur l’installation d’une unité de fabrication de véhicules automobiles, expliquent les concessionnaires. « Cette croissance ne peut pas amener à la création d’une unité de montage même à vocation sous-régionale. Aucune marque ne viendra exporter en propre. Ce sont les concessionnaires représentés sur place qui exposeront durant le salon d’octobre », avertit Fabrice de Creisquer, membre du comité de pilotage du Gipame et patron de CFAO Côte d’Ivoire.

Le volume de véhicules neufs vendus en Côte d’Ivoire reste nettement en dessous de ceux réalisés dans les grands marchés africains tels que l’Afrique du Sud, le Nigeria, le Maroc, l’Algérie ou encore le Kenya, où les constructeurs automobiles s’évertuent à installer des usines de fabrication et d’assemblage. Les véhicules d’occasion en pole position Le faible développement du crédit à la consommation et la prolifération des véhicules d’occasion appelées « France-au-revoir » freinent l’élan du secteur automobile en Côte d’Ivoire. En 2015, environ 36 000 voitures d’occasion ont été importées soit 3,5 fois le volume de véhicules neufs écoulés dans le pays.

Baudelaire Mieu /www.jeuneafrique.com/332325/economie/abidjan-va-accueillir-salon-de-lautomobile-octobre

 

Côte d’Ivoire. A Abidjan, le métro arrive dans cinq ans

Une première dans l’histoire du pays : d’ici à 2020, un “train urbain” verra le jour dans la capitale économique du pays. Il sera utilisé chaque jour par quelque 300 000 usagers. Le projet du métro abidjanais a été approuvé par la Banque mondiale et le Fonds monétaire international lors d’une de leurs réunions annuelles, tenue entre le 9 et le 11 octobre au Pérou, annonce le quotidien ivoirien Fraternité matin.

Une bonne nouvelle qui a tout de même un coût : rien que pour la première phase à venir, 327 milliards de francs CFA, soit environ 500 millions d’euros, vont être débloqués par des fonds publics et privés. On retrouvera sur le chantier les entreprises sud-coréennes Dongsan Engineering et Hyundai Rotem ainsi que les firmes françaises Bouygues Construction et Keolis. Dans un pays où les transports ferroviaires sont quasi inexistants, cette initiative représente une grande avancée pour les ressortissants de la ville la plus peuplée de Côte d’Ivoire, avec 4 millions d’habitants.

www.courrierinternational.com

S'abonner à ce flux RSS

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px