Bannière

Log in

INTERVIEW EXCLUSIVE /Après la sortie de Bédié à Daoukro / Adama Diomandé (Cadre du RHDP) cogne le président du PDCI : « Bédié n’est plus crédible aux yeux des Ivoiriens »

Spécial INTERVIEW EXCLUSIVE /Après la sortie de Bédié à Daoukro / Adama Diomandé (Cadre du RHDP) cogne le président du PDCI : « Bédié n’est plus crédible aux yeux des Ivoiriens »

"Les Ivoiriens ont confiance au Président de république ils savent qu’il ne permettra pas la chienlit préconisée par l’ancien Président Bédié d’être effective dans notre pays. Et aussi cela est valable pour les partisans du FPI qui pensent à un match retour."

Après la sortie de Bédié à Daoukro / Adama Diomandé (Cadre du RHDP) cogne le président du PDCI : « Bédié n’est plus crédible aux yeux des Ivoiriens »

Adama Diomandé est une figure bien connue des Ivoiriens de France. Ce sexagénaire proche des idées d’Alassane Ouattara est un grand habitué des débats politiques radiotélévisés dans l’hexagone. Dans cet entretien, le président de l’Association pour la défense de la démocratie et des libertés (ADDL) également cadre du RHDP a tiré à boulets rouges sur leurs ex-alliés du PDCI tout en commentant l’actualité brûlante.

Vous étiez présent à Abidjan pour le Congrès constitutif du RHDP unifié. Quelles sont vos attentes après ce grand rassemblement ?

Je vous signale que je suis venu au Pays avant la date du 26 janvier donc j’ai participé aux réunions préparatoires de ce grand rendez-vous avec les Ivoiriens. J’ai pris part au pré-congrès éclaté à Abidjan et aussi à l’intérieur du pays. Pour revenir à votre question, le RHDP va permettre une consolidation de la fraternité entre tous les Ivoiriens. Mais également la solidarité, le progrès sur le plan social et une démocratie pluraliste favorisant un climat politique apaisé. Cela pour booster la perspective du développement en direction de l’émergence cher au Président Alassane Ouattara à l’horizon 2020.

2. Pendant que le parti unifié annonce un nombre record de plus de 200 mille participants, vos détracteurs dénoncent un mensonge grossier, ils parlent toujours de coalition de partis politiques dirigés par le Rassemblement des républicains (RDR), qu’en pensez-vous ?

A D/ Moi je m’arrête aux chiffres que le président du comité d’organisation, Adama Bictogo a donné c’est-à-dire plus 150 mille Ivoiriens ont fait le déplacement. Ils ont répondu à l’appel du Président du RHDP et ils ou elles ont adhéré à ses idées qui est une Côte d’Ivoire ressemblée dans la paix et le progrès sous le nom du plus illustre des Ivoiriens : Feu Félix Houphouët Boigny. Pour ce qui est de la réaction de nos opposants, je ne m’occupe pas de leurs états d’âmes ni de leur chagrin, de leur ‘’Goumin Goumin’’ comme cela se dit ici en Côte d’Ivoire.

3. L’absence du Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro au congrès du 26 janvier dernier anime les causeries dans les rues d’Abidjan et fait des vagues dans la presse. Comment expliquez-vous cette défection à ce grand évènement ?

AD/ Personnellement j’aurais souhaité qu’il soit présent à ce congrès mais hélas ! C’est le contraire qui a été choisi par Guillaume Soro. Je respecte ce choix même si je ne le partage pas.

Et pourquoi vous ne partager pas ce choix ?

A D / Désolé je vous dirais pas plus que ça !

4. Concernant toujours Guillaume Soro, après son directeur de protocole, Souleymane Kamaraté alias Soul To Soul, un autre de ses compagnons, l’ex-ministre des Sports et Loisirs, actuel Député de Fresco, Alain Lobognon a également maille à partir avec la Justice. Cela ne laisse pas croire à une chasse aux sorcières faisant suite au désaccord entre le président Ouattara et son ancien dauphin ?

AD / Le cas de Souleymane Kamaraté alias Soul To Soul, ne peut être comparé au cas du député Alain Lobognon. Je vous rappelle que Soro Guillaume lui-même a souhaité que son directeur de protocole collabore en lui demandant de se mettre à la disposition de notre justice. Donc, ne me demandez pas de commenter une décision de justice. Cela n’ait nullement mon rôle. En ce qui concerne le député Lobognon, je ne commenterais pas non plus la décision de la justice. Mais je donnerais mon avis sur l’acte posé par l’élu de la nation qui a voté les lois qui régissent notre société. En effet, il a affirmé dans un tweet une contre-vérité qui pouvait envenimer les choses après une élection très tendue dans la commune du Plateau. Par arrogance il ne s’est pas ressaisi. Au contraire, il a défié la justice, moi je pense qu’un simple tweet d’excuse ou de rétractation aurait suffi a calmé l’affaire. Un élu de la nation ne défie pas la justice de la nation.

Le cas du député Lobognon ne serait-il pas un acharnement politique ?

Non ! Pas du tout et puis en quoi l’ex-ministre des Sports serait un cas de règlement de compte politique ? Il a été battu dans son propre fief par le RHDP. En plus sa démission du RDR n’a pas gêné le parti dans sa dynamique de création du RHDP. Donc pour moi, ce n’est aucunement un règlement de compte.

L’actualité politique est animée par la déferlante d’attaques verbales entre le PDCI d’Henri Konan Bédié et le RHDP Unifié cher au Président Ouattara au point que certains Ivoiriens craignent le pire en 2020. En tant que défenseur de la démocratie et des libertés, quel commentaire faites-vous ?

AD/ Je vais vous répondre en tant que militant du RHDP car vous me demandez une réaction politique à des propos prononcés par un homme politique important de notre pays, de surcroît un ancien Président de la République, Henri Konan Bédié, qui, à l’occasion d’une rencontre avec la jeunesse du PDCI à Daoukro a traité les Houphouëtistes du RHDP de ‘’bâtards’’ et indignes d’être des héritiers politique du père de notre nation au moment où se tenait le premier congrès du RHDP. Je ne trouve pas cela du tout responsable d’un homme, que la majorité des Ivoiriens a cru qu’il était devenu sage et même jusqu’à lui donné le titre de Président du conseil d’administration (PCA) de la Côte d’Ivoire. Je pense que cette sortie le discrédite aux yeux de bons nombres d’Ivoiriens. Les Ivoiriens ont confiance à Ouattara. Il rassure les Ivoiriens donc les Ivoiriens n’ont aucune crainte pour 2020. C’est l’opposition ou les nouveaux opposants qui n’ont aucun argument ni programme alternative veulent crée la chienlit pour faire peur aux Ivoiriens, en réveillant les souvenirs douloureux de leur souffrance de la crise postélectorale de 2011, mais encore une fois je le répète les Ivoiriens ont confiance au Président de république ils savent qu’il ne permettra pas la chienlit préconisée par l’ancien Président Bédié d’être effective dans notre pays. Et aussi cela est valable pour les partisans du FPI qui pensent à un match retour. En ce qui concerne l’éventualité du retour de l’ex-Président Laurent Gbagbo en temps qu’Ivoirien soucieux de la Paix dans mon Pays, je prends acte de la décision des juges de la CPI.

Nous sortons d’une crise postélectorale qui a fait plus de 3 mille morts. Après 8 ans de détention à La Haye, les juges de la Cour pénale internationale (CPI), ont annoncé l’acquittement pur et simple des principaux accusés, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. A votre avis, justice a été rendue ?

Je vous renvoie à la déclaration de la procureure de la CPI Madame Fatou Bensouda.

Pour la Présidentielle de 2020, il est de plus en plus fait cas d’une alliance entre le PDCI de Bédié et le FPI de Gbagbo. Vous qui êtes très proche du président de la République ne craignez- vous pas une telle coalition ?

La démonstration des 25 et 26 janvier dernier a fini de me convaincre que le RHDP sortira gagnant en 2020. Car le RHDP a des bilans très positifs économiquement, diplomatiquement, politiquement et avec le programme social qui sera déployé en cette année 2019 nous n’avons aucune crainte d’une éventuelle coalition politique de contre-nature qui est seulement politicienne. Et qui a un seul objectif la catégorisation des Ivoiriens et cela les Ivoiriens dans leur majorité n’en veulent pas du tout.

Cela se murmure dans tous les milieux politiques. Dites-nous, Ouattara sera-t-il candidat en 2020 ?

A D / Je ne peux que vous renvoyer aux déclarations du Président de la République lui-même. Pour parler comme lui, attendons 2020. Il a dit aussi que notre chère Côte d’Ivoire est plus importante que ses principes à lui. Sinon, il a plusieurs fois exprimé son souhait. Pour finir sur cette question, même s’il se présentait en 2020, il sera à son premier mandat de la troisième République. 

Des sources proches de la présidence de la République font état de votre prochaine nomination en tant que Sénateur issu de la diaspora. Vous confirmez ?

Je ne réagis pas aux rumeurs et cette décision est à la discrétion du Président de la République

Et si l’information était avérée ?

Merci à vous je serais heureux !

Quels sont vos souhaits à l’endroit de vos concitoyens ?

Paix et pardon mutuelle pour une réconciliation franche et sincère entre tous les Ivoiriens et tous les habitants de notre chère Côte d’Ivoire.

Dernière modification lejeudi, 07 février 2019 09:25
Adama Diomande

Président de l'Association pour la défense des libertés.

Site internet : www.addl-association.info
Connectez-vous pour commenter

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px