Bannière

Log in

Anne Désirée Ouloto : « Notre premier peuple, ce sont les militants du RHDP » (Interview, 1ère partie)Le RHDP est au service de la Nation. Nous sommes dans une dynamique de proximité avec la population ivoirienne tout entière.

Spécial Anne Désirée Ouloto : « Notre premier peuple, ce sont les militants du RHDP » (Interview, 1ère partie)Le RHDP est au service de la Nation. Nous sommes dans une dynamique de proximité avec la population ivoirienne tout entière.

Anne Désirée Ouloto : « Notre premier peuple, ce sont les militants du RHDP » (Interview, 1ère partie)Le RHDP est au service de la Nation. Nous sommes dans une dynamique de proximité avec la population ivoirienne tout entière. Car, le président de la République, bien que porté au pouvoir par le RHDP, travaille pour l’ensemble de la nation.

La tribune « Les Jeudis du RHDP » fait sa grande rentrée le vendredi 6 avril prochain. A quoi doit-on s’attendre pour cette première édition ?

« Les jeudis du RHDP », c’est une initiative désormais lancée. Nous aurons la conférence inaugurale, qui va ouvrir la série de conférences publiques, qui seront animées par la crème des dirigeants de notre pays. Pour cette conférence inaugurale, nous aurons le plaisir et l’honneur de recevoir le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, qui viendra s’adresser aux Ivoiriens. C’est une première édition, qui est très prometteuse en ce sens que la participation et la présence du Premier ministre indiquent la qualité des informations qui seront livrées, et aussi la crédibilité de cette tribune, ainsi que l’intérêt du gouvernement pour cette tribune. C’est donc une tribune que nous voulons proche des Ivoiriens et qui leur dira ce qui est fait pour eux, tout en leur donnant les belles perspectives pour notre pays.

Depuis  le lancement de cette tribune le 19 mars dernier à l’Eden Golf Hôtel, les Ivoiriens s’interrogent sur son objet, sa mission et sa cause. Qu’en est-il exactement ?

Ils ont raison de s’interroger sur cette initiative, car c’est une première.  Dans l’histoire de notre pays, jamais un parti politique, un groupement politique au pouvoir, ne s’est présenté à la Nation pour expliquer sa politique. Aujourd’hui, dans le cadre du RHDP, nous avons décidé d’offrir une tribune aux Ivoiriens pour leur dire : ‘’voici ce que nous faisons pour vous et voici où nous allons’’. Cette action s’inscrit dans une volonté de bien partager avec nos concitoyens, ainsi que nos militants, les informations sur les activités que nous menons au quotidien. Il s’agit d’expliquer, de présenter, de rappeler les actions du gouvernement, afin que les Ivoiriens puissent mettre le doigt sur ce qui est effectivement fait. Il s’agit également de créer une proximité avec eux afin, non seulement de partager leurs préoccupations et les rassurer quand cela est nécessaire, mais aussi de leur permettre de donner leur avis. C’est donc une tribune qui s’inscrit dans le principe de redevabilité. Nous travaillons pour les Ivoiriens.

Le RHDP est au service de la Nation. Nous sommes dans une dynamique de proximité avec la population ivoirienne tout entière. Car, le président de la République, bien que porté au pouvoir par le RHDP, travaille pour l’ensemble de la nation.

Il nous recommande d’être proche de nos concitoyens, de leur prouver et démontrer que chaque jour, c’est pour eux que nous sommes à la tâche. Nous pensons que cette tribune répond aux instructions de notre champion, le premier leader du RHDP qui est à la barre aujourd’hui.  Nous nous mettons simplement à la disposition des Ivoiriens dans une ambiance de transparence, un esprit de responsabilité partagée, un esprit de proximité familiale à l’effet de mettre le gouvernement à côté ou en face du citoyen. L’idée, c’est d’être  face à la Nation pour dire ce qu’on fait de bien pour elle et dire où on va. LIRE : Après Anne Ouloto, Isaac Dé veut aussi « fermer les chantiers et démolir les maisons non conformes »

Mais, Madame la ministre, cette tribune n’est-elle pas une tribune de trop quand on sait qu’il y en a eu beaucoup d’autres par le passé ?

Au niveau des partis politiques, il n’y a eu aucune tribune de cette nature, de cette dimension où vous avez un chef de gouvernement qui se souvient qu’il est issu d’une formation et d’un groupement politique et vient, dans le cadre de ce groupement, rendre compte à ses militants pour leur dire : « Vous nous avez mis en mission. Voilà ce que nous faisons pour la Nation ». Et cela, de telle sorte que nos militants s’approprient les résultats du gouvernement et qu’ils les partagent avec l’ensemble des Ivoiriens. Vous savez, l’un des premiers objectifs des partis politiques, c’est la lutte pour l’exercice du pouvoir d’Etat. Mais ce pouvoir d’Etat, quand vous l’exercez, c’est pour le peuple. Et nous, notre premier peuple, ce sont les militants du RHDP à qui nous devons rendre compte, expliquer, présenter, démontrer et ensuite aux Ivoiriens qui ont cru en notre leader, notre champion et ont partagé les valeurs et les idéaux du RHDP.

Il ne faut pas oublier également que le RHDP est le groupement des enfants d’Houphouët-Boigny. Et qui dit Houphouët-Boigny, parle de dialogue. Il s‘agit de mettre le dialogue au cœur de notre approche, de la vie de la Nation.

Nous avons vécu des moments difficiles dans notre pays et la guerre ne lui a pas fait de bien. Le dialogue est une valeur qu’il faut mettre au cœur de notre approche sociale. Les Houphouétistes proposent à nouveau le dialogue aux Ivoiriens et c’est par le dialogue qu’on peut se comprendre, qu’on ira loin, vers l’émergence.

Beaucoup d’actions ont été menées et continuent d’être menées par le président de la République et son gouvernement. Mais, certains Ivoiriens considèrent que rien n’a été fait en 7 ans d’exercice du pouvoir. Que comptez-vous faire pour inverser cette tendance ?

Je veux d’abord dire aux Ivoiriens que par l’instauration de cette tribune, nous avons entendu leur appel. Quand le citoyen vous dit qu’on ne voit rien, il veut vous dire : « j’ai besoin qu’on parle ». Et à certains nous leur disons : « oui, vous avez raison, on doit parler, rappeler là d’où on vient ». En 2011 quand nous prenions le pays,  il était vraiment à terre. Quelqu’un dirait que le pays était au 3ème sous-sol, c’est-à-dire même pas au niveau zéro. Il a fallu d’abord le ramener au niveau zéro, avant de l’emmener là où nous sommes aujourd’hui. Il faut expliquer tout ça aux Ivoiriens, à l’image d’un bon père de famille qui s’assoit devant ses enfants et leur parle.  Cette tribune sera faite pour parler aux Ivoiriens, de telle sorte qu’ils comprennent et apprécient mieux le chemin parcouru. En réalité,  les Ivoiriens veulent bénéficier aujourd’hui des fruits de la croissance. Mais, en tant que dirigeant, il faut également que nous puissions faire cette éducation qui permet de voir les fruits de la croissance. C’est toute une sensibilisation qu’il faut faire. C’est à travers le dialogue que cela se fera. Je ne vais pas démarrer la conférence avant l’heure. J’exhorte ceux qui seront invités à venir entendre le Premier ministre. Ce sera un rendez-vous à ne pas rater sous aucun prétexte. Il n’empêche, d’aucuns estiment que cette tribune ne sera rien d’autre qu’un instrument de propagande du RDR. Que leur répondez-vous ?

Ecoutez,  je ne peux pas répondre à des personnes qui veulent demeurer dans un esprit négatif. Je refuse de répondre à ceux qui voient le soleil briller et refusent de dire qu’il brille. Ce que je peux dire aux Ivoiriens, c’est que le RDR est partie prenante dans le RHDP. Chaque parti membre du RHDP doit travailler aujourd’hui à la consolidation du RHDP.

En tant que secrétaire générale déléguée chargée de la vulgarisation des actions du gouvernement, je ne peux pas venir faire la propagande du RDR alors que je suis consciente que le RDR ne dirige pas seul la nation. Il dirige le pays à travers un gouvernement RHDP. Dès lors, je ne peux que parler de tribune RHDP avec des responsables RHDP, qui sont du RDR, du PDCI, de l’UDPCI, de l’UPCI, du MFA, du PIT. Ce sont tous ceux qui dirigent la Nation.  Alors pourquoi ne dirait-on pas que je viens faire la propagande du PDCI-RDA, de l’UPCI, de l’UDPCI, etc. parce que je suis Houphouétiste.  Notre point commun, c’est Houphouët-Boigny. Oui, je viens faire la propagande de l’houphouétisme. Il s’agit de valoriser l’action gouvernementale des Houphouétistes.

5 avril 2018https://www.ivoiresoir.net/anne-desiree-ouloto-notre-premier-peuple-ce-sont-les-militants-du-rhdp-interview-1ere-partie

A lire dans la deuxième partie : « Le RHDP sera le parti fort qui va continuer de conduire la destinée du pays »

Dernière modification lejeudi, 05 avril 2018 14:43
Adama Diomande

Président de l'Association pour la défense des libertés.

Site internet : www.addl-association.info
Connectez-vous pour commenter

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px