Bannière

Log in

Sénatoriales Yamoussoukro, Augustin Thiam (RDR): « Je suis heureux que la liste indépendante ait gagné »

Spécial Sénatoriales Yamoussoukro, Augustin Thiam (RDR): « Je suis heureux que la liste indépendante ait gagné »

Accusé d’avoir contribué à l’échec de la liste Rhdp à Yamoussoukro par le député de Yamoussoukro Kouamé Kouakou Patrice (KKP), le gouverneur du District de Yamoussoukro, Augustin Thiam, est venu à notre rédaction pour faire des précisions et surtout donner, selon lui, les vraies raisons de la débâcle de la liste officielle Rhdp conduite par le maire Gnrangbé Kouacou Jean et Djédri N’goran.

 Visite surprise dans nos locaux, monsieur le gouverneur. Qu’est-ce qui vous emmène ici ?

D’abord il y a longtemps que je n’ai pas mis pied ici et puis comme tous les matins, je fais ma titrologie, une de vos unes ce matin m’a interpellé et lorsque j’ai acheté le journal et que je l’ai lu, j’ai jugé utile de vous solliciter pour apporter deux ou trois précisions.

 Concrètement, qu’est-ce qui vous a interpellé ?

Le titre concernant les élections sénatoriales. « Il y a eu trahison interne au Pdci ». Je ne suis pas d’accord avec cette formulation de la chose. Ensuite, à l’intérieur de l’article, j’ai été cité nommément et que, selon les déclarations que le député prête à Joël N’guessan, le ministre Diarrassouba et moi-même, avions discrètement mais efficacement soutenu la liste indépendante, c’est la première citation et la deuxième citation, c’est quand il dit que le champagne avait coulé à flot chez nous. J’ai été énormément cité deux fois. J’estime qu’il est de mon devoir de répondre.

Alors Monsieur le gouverneur, Ya-t-il eu, oui ou non, trahison ?

Je ne pense qu’il y ait eu trahison. Il faudrait que j’explique un peu la genèse de cette candidature : Dans l’esprit des fondateurs du futur Sénat, cette institution est supposée être l’assemblée des collectivités territoriales demain. Donc dans ma vision de cette assemblée territoriale, j’estime que les représentants des collectivités territoriales doivent justement représenter le plus possible ces collectivités dans leurs diversités ethniques, sociales, politiques. Dans le cas spécifique du district de Yamoussoukro, au plan administratif, le District, désormais, ce sont deux départements. Yamoussoukro, Attiégouakro. Sur le plan du peuplement, ce sont spécialement les Nananfoué d’Attiégouakro et les Akoué de Yamoussoukro avec une très forte population malinké dans les deux. Sur le plan politique, c’est essentiellement le Pdci et le Rdr. Dans ma conception, les représentants que nous allons envoyer au sénat doivent représenter cette diversité-là. Et cette liste « indépendante » est l’association d’un Pdci Akoué et d’un Nanafoué Rdr. Quand je lis que deux candidats Pdci se déclarent liste Rhdp, je m’interroge. Parce qu’à la base, le Rhdp, c’est une plateforme composée d’au moins 4 partis. Est-ce que deux membres du même parti peuvent se déclarer Rhdp ? Je crois bien que non. Et la liste qui se rapproche le plus de cette définition du Rhdp, c’est bien la liste composée de Léon Loukou, Pdci et de Konan Yao Beugré, Rdr.

C’est donc ce qui a motivé votre soutien à cette liste indépendante?

Au départ, vous savez, mon statut de Nanan m’interdit de faire de la politique active et m’interdit d’afficher mes opinions politiques, mais mon statut de Nanan me commande en même temps de participer à tout ce qui va dans le sens de la stabilité, de la cohésion sociale et de la paix. J’estime que la candidature déclarée indépendante était plus conforme à la définition que j’ai de la cohésion sociale et de la paix que l’autre qui était faite de deux candidats Pdci. Si ces deux candidats Pdci sont élus, il y a toute une partie politique du District qui ne sera pas représentée au Sénat. Si je voulais réparer cela, il me fallait donc écouter d’autres voix et offrir d’autres possibilités aux électeurs.

Ne vous sentez-vous pas en déphasage avec la direction du Rhdp en soutenant la liste « indépendante » ?

Pas du tout. Parce que je ne pense pas que ce soit la direction du Rhdp qui a décidé que les deux candidats du Rhdp soient tous les deux du Pdci, je ne crois pas. Et quand j’ai commencé à prendre cela, M. Loukou s’est approché de moi. Je ne suis pas allé le démarcher, c’est lui qui est venu me voir. Je lui ai prodigué mes avis et mes conseils. « Tu es Pdci, tu es Akouè, moi je te conseille de t’associer au Rdr Nananfouè. » Parce que je partais du principe que le Rdr au titre de Yamoussoukro a déjà eu deux députés communes alors que Attégouakro n’a jamais eu d’élu Rdr. Plutôt que d’associer des gens Rdr de Yamoussoukro, j’ai conseillé à Loukou de s’associer à un Rdr d’Attégouakro, c’est ce qu’il a fait. Je crois que cette association Pdci- Akouè et Rdr-Nananfouè a plu au corps électoral. Je ne vois pas où est la trahison. Et puis être candidat indépendant est le privilège du seul député KKP qui s’est lui-même présenté avec Baba Sylla contre la liste Rhdp, il y a quelques années pour être élus députés ? Le maire Gnrangbé lui-même, lors de sa première élection, s’est associé avec Apollinaire N’dri Koffi en tant qu’indépendants contre le candidat officiel Pdci à l’époque qui était Kouassi Koffi Désiré.

N’est-ce pas la dénomination Rhdp qui pose problème avec les candidats?

Nous, elle ne nous pose aucun problème. Parce que je crois qu’après leur victoire, les candidats dits indépendants se sont déclarés Rhdp en disant qu’ils pensent qu’ils sont plus Rhdp que l’autre liste. L’honorable KKP dit qu’on est Rhdp que quand ça arrange le Rdr, je peux lui appliquer la même formule pour dire qu’on n’est que Rhdp quand ça arrange le Pdci. Ou c’est Rhdp ou ce n’est pas Rhdp. Le Rhdp, c’est quatre partis, ce n’est pas un seul parti.

Avec la défaite de la liste officielle Rhdp et la victoire des indépendants, quelle est la suite ? Est-ce qu’ils viennent donner cette victoire au Rhdp ?

Je crois qu’il n’y a pas de doute à cela. Ils s’inscriront en tant que Rhdp. Ils sont indépendants, c’est une stratégie. Ils se sont déclarés indépendants sur mes conseils. Parce que je me suis dit, si jamais ils se déclaraient Rhdp, ils seront désavoués par le Pdci. Et si le candidat Loukou est désavoué par le Pdci, cela risque d’être pénalisant.

Pourquoi n’avez-vous pas attiré l’attention de la Direction lorsque le choix avait été fait ?

Vous croyiez que j’ai pris cette décision tout seul. C’est une décision de la base d’abord. La direction du Rdr nous a demandé de leur proposer des noms. J’ai donc consulté. Je ne me suis pas adressé directement à la direction du Rhdp mais j’ai travaillé sur le terrain. Excusez-moi ce n’est pas Abidjan qui choisit les candidats de Yamoussoukro. Je me suis adressé à des militants Pdci de Yamoussoukro. J’ai pris des avis en disant, voilà ce que j’envisage de faire ? Qu’est-ce que vous en pensez ? Maintenant les motivations qui ont fait qu’on choisit deux Pdci pour les appeler Rhdp, je ne les ai pas. Même avec l’investiture de la direction Rhdp d’Abidjan, je ne comprends pas cette démarche de l’exclusion. Le Président Houphouët ne nous a pas laissé le Pdci en héritage. Le Pdci fait partie du patrimoine qu’il nous a laissé. C’est la Côte d’Ivoire qu’il nous a laissée en héritage. Ce que nous devons gérer, ce n’est pas le Pdci, c’est la Côte d’Ivoire. Dans toute sa richesse, dans toute sa diversité, dans tout son antagonisme, dans toute son opposition pour en faire une Côte d’Ivoire unie et forte. Quel que soit votre niveau d’intelligence, l’intelligence collective est toujours supérieure à l’intelligence individuelle.

Dans certaines régions, on a vu des listes Rhdp constituées seulement de candidats Rdr ?

C’est possible, mais moi je suis gouverneur de Yamoussoukro et non pas d’autres régions. Je m’occupe de ce qui se passe chez moi mais je leur applique le même raisonnement. Deux Rdr ne font pas le Rhdp, deux Pdci ne font pas le Rhdp. Je ne fais pas partie de ceux qui pensent que le Rhdp, c’est un seul parti, non c’est plusieurs partis. Nous devons, dans nos agissements, reproduire cette pluralité-là. ::::::: Comment expliquez-vous qu’à Yamoussoukro, la liste officielle Rhdp connait chaque fois des échecs ?

Je suis persuadé que le choix du Pdci, Gnrangbé et Djédri ne plaisait pas aux électeurs. Alors c’est facile de les traiter de traitres. Peut-être que si le choix avait été autrement, le vote aurait été différent. Notre binôme a bénéficié des dissensions internes du Pdci. Je le dis toujours à Yamoussoukro où ailleurs, un Pdci divisé ne peut que perdre. Et ça, on peut l’appliquer à n’importe quel parti. Nous ne serons forts que si nous sommes unis. Il n’y a pas d’autres voies que la voie de l’union. Il faut exclure toute exclusion. Il faut intégrer tout le monde. Il faut essayer de voir large et Yamoussoukro n’est la propriété de personne, c’est la capitale de tous les Ivoiriens. Si quelqu’un pratiquait l’intégration, c’est bien le Président Houphouët-Boigny. Le Pdci, après sa création, a su intégrer les opposants à l’époque car le président Houphouët disait qu’il fallait un parti uni fort.

Votre dernier mot ?

Je suis heureux que la liste dite indépendante de Yamoussokro ait gagné. Je leur souhaite de nous représenter dignement. Cela peut paraître bizarre, mais je compatis à la déception de ceux qui ont perdu mais l’avenir reste à construire. Le fait qu’ils aient perdu ne les exclut pas de cette construction. Ils sont les bienvenus à nos côtés pour nous aider à bien représenter la collectivité au Sénat.

Nouveau Réveil 27 mars 2018

Dernière modification lemardi, 27 mars 2018 10:51
Adama Diomande

Président de l'Association pour la défense des libertés.

Site internet : www.addl-association.info
Connectez-vous pour commenter

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px