Bannière

Log in

Affaire Guillaume Soro : Le Chef de l’Etat se prononce

Spécial Affaire Guillaume Soro : Le Chef de l’Etat se prononce

Se référant à l’actualité politique ivoirienne, les journalistes ont au cours de l’entretien à eux accordé par le Président de la république, bien voulu en savoir plus sur la situation des rapports entre lui et le Président de l’Assemblée nationale.
Surtout après la mise sous mandat de dépôt du nommé soul To soul proche de Soro Guillaume. Sans faux-fuyant, le Chef l’état a déclaré, qu’il n’y a pas de crise entre lui et le Président de l’Assemblée nationale. « C’est un jeune homme que j’ai proposé à mon parti pour occuper le poste de président de l’Assemblé nationale. Il ne saurait y avoir de crise entre lui et moi. Au moment où il prenait fonction au parlement, j’étais président du rassemblement des républicains, dont il fait partie jusqu’à preuve du contraire », explique le Chef de l’Etat.
Il a par ailleurs déclaré que contrairement à ce qui se raconte, il n’y a pas eu non plus des arrestations ici et là ainsi que certains le prétendent. « Une personne a été arrêtée chez qui l’on a découvert neuf tonnes d’armes. Ce n’est pas normal, la Côte d’Ivoire est un pays de droit. Cette personne a été placée sous mandat de dépôt. Nous laissons la justice faire son travail », a-t-il conclu


M. Touré

A lire aussi / Retour de Soro en Côte d’Ivoire : reculer pour mieux rugir
Rentré dimanche soir en Côte d'Ivoire après plus de deux mois d'absence, le président de l'Assemblée nationale s'est affiché en partisan du dialogue. Focus sur un retour très préparé.

Tout avait été mis en œuvre par la galaxie Soro pour transformer la fin des pérégrinations estivales européennes du président de l’Assemblée nationale (PAN) ivoirienne en retour triomphal au pays : recrutement d’« applaudisseurs » aux abords de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, communiqué annonçant son retour, articles démentant ce même retour, puis l’annonçant à nouveau, informations opportunément éventées dans la presse à propos d’un curieux vol survenu au domicile de Soro à Yamoussoukro…

En face, à l’inverse, tout a été mis en œuvre par le pouvoir pour faire de ce retour un échec cuisant : dispositif de sécurité afin de filtrer l’entrée de l’aéroport, brève interpellation, la veille, à l’aéroport, d’un proche du PAN, rumeurs sur l’affectation de plusieurs membres du Groupement de sécurité du président de l’Assemblée nationale (GSPAN, une sorte de garde prétorienne qui lui était restée fidèle depuis les années de rébellion et qui a été opportunément reversée dans les Forces armées de Côte d’Ivoire)…

La stratégie de l’absent

En définitive, Guillaume Soro a bien effectué son retour, dimanche 22 octobre, après plus de deux mois hors du pays. Un retour sans gloire, certes mais qui ne représente ni un échec ni, a fortiori, une débâcle. L’ex-chef de la rébellion ivoirienne sait mieux que quiconque en Côte d’Ivoire adapter sa stratégie afin d’atteindre ses objectifs – Laurent Gbagbo en sait quelque chose.

En choisissant de boycotter le congrès du Rassemblement des républicains (RDR), Guillaume Soro a su peser sur la décision d’Alassane Ouattara, qui a finalement renoncé à reprendre la présidence du parti présidentiel. Ce dernier avait pourtant tout orchestré pour en redevenir le numéro un.

Lire la suite sur : http://www.jeuneafrique.com/486188/politique/retour-de-soro-en-cote-divo...

Dernière modification lemercredi, 25 octobre 2017 12:58
Adama Diomande

Président de l'Association pour la défense des libertés.

Site internet : www.addl-association.info
Connectez-vous pour commenter

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px