Bannière

Log in

Accusé de corruption l’ancien ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a déjà bouclé 96 heures de détention sur le territoire américain.

Spécial Accusé de corruption l’ancien ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a déjà bouclé 96 heures de détention sur le territoire américain.

L’ancien ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a déjà bouclé 96 heures de détention sur le territoire américain. Accusé de corruption, celui qui a dirigé la diplomatie sénégalaise durant neuf longues années, ne pourra pas, toutefois, compter sur le régime de Macky Sall pour se tirer d’affaire. Pourtant, à priori, les Américains ne sont pas les premiers impactés par les faits qui sont reprochés à Cheikh Tidiane Gadio.

En effet, selon le communiqué du Département américain de la Justice, l’ancien fonctionnaire de l’ONU et son présumé complice, l’homme d’affaire chinois, Chi Ping Patrick Ho, se seraient rendus coupables d’avoir versé des pots-de-vin afin d’obtenir, au Tchad et en Ouganda, des concessions et marchés au profit de The Energy Company, une entreprise basée à Shanghai et travaillant dans le domaine de l’énergie et de la finance. Jusque-là, les Américains sont loin d’être concernés. 

Seulement, les Américains n’ont pas rappelé par hasard que Cheikh Tidiane Gadio a obtenu la nationalité américaine en 2000 (année où justement il a été nommé ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur). Et, c’est justement parce que Gadio est citoyen américain qu’il est passible de poursuites devant la justice américaine. 

Mais ce n’est pas seule considération qui rend le Sénégal impuissant dans cette affaire. Si le Chinois Chi Ping Patrick Ho a aussi été alpagué, c’est que les deux hommes sont accusés d’avoir utilisé le système bancaire américain pour passer des transactions jugées frauduleuses. 

«Les enquêteurs sont déterminés à poursuivre les individus qui mettent en péril les règles du jeu équitables pour la compétitivité des entreprises, quel que soit l’endroit où ils se trouvent. Leurs pots-de-vin et leurs actes de corruption nuisent à notre économie et sapent la confiance dans le marché libre», a observé le Procureur en charge de l’affaire. Comme pour dire que même si ce sont des Africains qui auraient été corrompus pour le profit d’une société établie à Shanghai, les Américains sont aussi lésés dans cette affaire qui n’a pas encore révélé tous ses secrets.

 

Media

Dernière modification lemercredi, 22 novembre 2017 12:35
Connectez-vous pour commenter

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px