Bannière

Log in

Mode (3)

Le voile intégral en passe d’être interdit en Afrique de l'Ouest. De plus en plus méfiants, de nombreux Nigériens se disent favorables à l'interdiction.

Face à la multiplication des attaques de femmes kamikazes, l'Afrique de l'Ouest a recommandé jeudi 18 décembre l'interdiction du voile intégral, une mesure sans précédent dans cette région qui compte de nombreux pays à majorité musulmane.

Afficher l'image d'origine

Réunis en sommet à Abuja, la capitale du Nigeria, les chefs d'État et de gouvernement ouest-africains se sont entendus pour prendre « des mesures appropriées visant l'interdiction de tout port vestimentaire rendant difficile l'identification des personnes », selon le communiqué final en français.

Le Congo-Brazzaville a été le premier pays à interdire le port du voile intégral début mai. Le Tchad l'a interdit sur l'ensemble de son territoire en juin, à la suite d'un double attentat-suicide à N'Djamena, attribué au groupe islamiste nigérian Boko Haram. Le Cameroun et le Niger ont pris des mesures similaires en juillet, dans certaines de leurs régions frappées par des attaques kamikazes. Boko Haram, qui mène une insurrection dévastatrice depuis 2009, s'est fait depuis un an et demi une macabre spécialité de ces attentats pour lesquels le groupe islamiste n'hésite pas à utiliser des femmes, des adolescentes et des enfants. Les ceintures d'explosifs sont souvent déclenchées à distance, selon une responsable de l'ONU. Les attaques de Boko Haram ont touché non seulement le nord du Nigeria, mais aussi les pays voisins, le Tchad, le sud-est du Niger et le nord du Cameroun. Elles visent généralement des lieux publics, marchés, gares routières, mosquées les jours de prières, pour tuer le maximum de victimes civiles. Le dernier attentat-suicide s'est produit mercredi à Mafa, dans le nord-est du Nigeria, où quatre jeunes femmes bardées de ceinture d'explosifs dissimulées sous leurs vêtements ont attaqué un poste de contrôle. Selon un responsable local, il s'agissait de fillettes âgées de 9 à 12 ans.

« Certains ports vestimentaires qui rendent impossible l'identification des personnes concernées peuvent considérablement gêner la conduite d'actions préventives de préservation de la sécurité des personnes et des biens », notent les 15 dirigeants de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Chaque pays est invité à agir en tenant compte de ses « réalités nationales ».Les habitants de plus en plus méfiants   L'islam est largement majoritaire dans la région du Sahel, qui traverse toute l'Afrique de l'Ouest. Le port du voile islamique diffère cependant beaucoup selon les pays. Alors qu'au Sénégal, le phénomène est resté marginal, il s'est beaucoup développé ces dernières années en Guinée, aussi bien dans la capitale Conakry qu'en province, selon les correspondants de l'AFP - ces deux pays étant très majoritairement musulmans. Au Burkina Faso (islamisé à 60%), de plus en plus de femmes sont vêtues du voile intégral dans les quartiers musulmans de Ouagadougou et à Bobo Dioulasso, la deuxième ville du pays. En Côte d'Ivoire (40% de musulmans) on aperçoit de plus en plus de femmes qui le portent, même à Abidjan, capitale assez tournée vers l'Occident. Au Niger, seules les autorités de la région de Diffa (sud-est nigérien frontalier du Nigeria), confrontée depuis février aux attaques de Boko Haram, ont interdit le port du voile intégral « pour des raisons de sécurité ». Mais le port du niqab est très marginal dans ce pays majoritairement musulman.

De plus en plus méfiants, de nombreux Nigériens se disent favorables à l'interdiction. « Avec ce qui se passe ailleurs, j'ai déjà renvoyé quelques femmes aux visages voilées de mon échoppe », a confié à l'AFP un vendeur de produits cosmétiques du Grand marché de Niamey. « Malheureusement c'est à travers elles (les femmes voilées) que ces mouvements bandits en profitent pour semer des crimes odieux envers nos populations », a déploré Adamou Idé, un écrivain nigérien. Rarissime il y a une décennie en Afrique centrale, le port du voile intégral tend à se développer aujourd'hui. Au Gabon, la police a d'ailleurs reçu instruction de renforcer les contrôles des femmes qui le portent.   http://madame.lefigaro.fr/ (Avec AFP.)

À lire aussi : Boko Haram : les jeunes filles kamikazes "ne savent pas" qu'elles portent des bombes

Comment les djihadistes de Boko Haram justifient l'exécution de leurs épouses forcées

Échappées de l'enfer de Boko Haram, elles reprennent le chemin de l'école

Par Hortense Nicolet | http://madame.lefigaro.fr/

 

 

 

 

Massiré TOURE « La communication joue un rôle important dans une campagne électorale. Je peux dire que nous avons été les champions de la communication.

 Qu'est ce que vous en pensez ? Que ce soit sur le net, dans la presse, en campagne d'affichage, nous avons "déchiré''.

SEM Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d'Ivoire La directrice centrale de campagne chargée de la Communication (Dcccom) du candidat du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), Masseré Touré a offert un dîner le vendredi 6 novembre aux journalistes qui ont couvert la campagne du candidat.

Masseré Touré a expliqué qu'il s'agissait à travers ce diner en sa résidence à Cocody, de traduire sa reconnaissance aux organes de presse qui ont contribué à la réélection du Président Alassane Ouattara. « Au nom du candidat aujourd'hui Président de la République, au nom des directeurs de campagne, je voudrais remercier nos amis de la presse avec lesquels nous avons fait, faisons et continuons de faire équipe. Vous nous avez soutenus. Vous avez contribué à la victoire de notre candidat », a-t-elle déclaré.

S'adressant aux membres de la Dcccom, elle les a remerciés pour leur disponibilité, leur engagement et leurs efforts :« La communication joue un rôle important dans une campagne électorale. Je peux dire que nous avons été les champions de la communication.

 Qu'est ce que vous en pensez ? Que ce soit sur le net, dans la presse, en campagne d'affichage, nous avons "déchiré''. 

Merci pour le travail d'équipe. Il y a eu les hauts et les bas. Mais le résultat est là. C'est ce qui est important aujourd'hui ».Les journalistes et invités ont reçu également les remerciements du porte-parole du gouvernement Bruno Koné , époux de Masseré Touré. Des artistes comme Akobo Poussière ont donné une note de gaieté à cette cérémonie.

source : afrikipresse.fr    |    auteur : Abdoulaye Touré

 

 

 

 

Fraternellement, JENNIFER YEO, Miss Côte d’Ivoire 2014” Le gouvernement ne peut pas tout faire à lui seul, cette lutte qui est de faire de la Côte d’Ivoire un pays avec » ZÉRO DÉCHETS »

Résultat de recherche d'images pour "miss cote d ivoire 2014 yeo jennifer"

« Chers amis, je viens par la présente remettre la balle au centre après la vague de mécontentement qu’a suscité mon indignation en vidéo. Je remercie fortement ces personnes sages qui ont su m’éclairer en m’apportant des remarques objectives, sachez que vos remarques n’ont pas été vaines et qu’elles me serviront à m’améliorer. Je remercie fortement ces personnes qui ont compris d’entrée de jeu toute l’innocence qu’il y avait derrière mon mécontentement et qui ont su deviner voire comprendre que je venais d’assister à une scène de déversement d’ordures sur la place publique…Dans une famille même la plus belle ou la plus harmonieuse il existe des hauts mais aussi des bas…

Nous avons encore un mois pour se réconcilier autour d’actions constructives. Je vous prie d’oublier la fougue et les mots de travers, et de juste retenir l’appel à un comportement citoyen !

Le gouvernement ne peut pas tout faire à lui seul, cette lutte qui est de faire de la Côte d’Ivoire un pays avec » ZÉRO DÉCHETS » s’avère être la nôtre et nous devons unir nos forces physiques et intellectuelles afin de trouver des solutions… ! » Fraternellement, JENNIFER YEO, Miss Côte d’Ivoire 2014”

S'abonner à ce flux RSS

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px