Bannière

Log in

Portrait (36)

Willy Bla & Christian Vabé : deux personnages comiques politiques dans paysage diasporique Ivoirien

Ils prennent leur désir fou de transition et de boycotter les élections en Côte d'Ivoire pour de la réalité. Ils se sont spécialisé dans la diffusion des fausses informations et du mensonge avec de la provocation inutile a l'appui. Mais ils seront surpris au lendemain du 25 octobre du résultat et du taux de participation massive aussi.

Le Président Ouattara offre une villa meublée à la chanteuse Allah Thérèse

L’émotion était à son comble, hier, au foyer polyvalent de Toumodi. Le Premier ministre Kouadio Jeannot Ahoussou a remis la chanteuse traditi-moderne Baoulé, Allah Théresse, les clés d’une villa flambant neuve. « C’est en reconnaissance pour tout ce que tu as fait pour ce pays que le Président, vu qu’on ne pourra jamais te dire assez merci, t’offre cette maison. Tu n’as pas eu d’enfants et tu l’as dit dans l’une de tes chansons que tu es venue à la chanson pour que tous les enfants de la Côte d’Ivoire soient tes enfants. Aujourd’hui, tes enfants de Côte d’Ivoire te disent merci », a indiqué le ministre Ahoussou. Notons que cette maison a coûté 18 millions de Fcfa. Pour meubler la maison, le Président Ouattara a également offert 5 millions de Fcfa pour l’ameublement de la maison.

Source Imatin.net

ADAMA BICTOGO, un patron à plein régime/Le Président du holding Ivoirien Snedai Group n’en fini pas de se diversifier, du biométrique au BTP.

Un essor qui s’est accéléré sous Alassane Ouattara, pour qui il fait inlassablement campagne…

A Abidjan sa proximité avec le palais irrite jusqu’aux barrons du Rassemblement Des Républicains (RDR), le parti au pouvoir. Mais elle a rendu Adama Bicotogo à 52 ans, intouchable. Dominique Ouattara, la première dme est sa « grande sœur », le Secrétaire Général Amadou Gon Coulibaly, un ami fidèle. Et c’est une relation quasi filiale qui le lie au Président Alassne Ouattara depuis leur première rencontre, le 14 Février 1994. Adhérent de première heure du RDR, Adama Bicotogo a été de toutes les batailles, de tous les rapprochements, de tous les compromis. Lors de la crise postélectorale de 2010, il a su trouver des soutiens internationaux. Un négociateur habile, il avait déjà été en 2007 l’un des artisans des accords de Ouagadougou, qui ont permis de renouer le dialogue entre l’ex-président Laurent Gbagbo et le chef rebelle Guillaume Soro. Récompensé pour sa loyauté, il a décroché en 2011 le ministère de l’intégration africaine. Avant d’être poussé à la démission un an plus tard, lorsqu’a éclaté le scandale du détournement des indemnisations des victimes du Probo Koala, ce navire qui, en 2006, avait déversé des déchets toxiques à Abidjan. Début 2010, l’homme gérait le cabinet MBLA, chargé de gérer la médiation entre les parties. Blanchi au pénal, l’homme reste marqué par cet épisode « Le plus important est d’avoir pu conserver la confiance du Président », insiste-t-il.

MARATHON. Sans surprise, le Secrétaire Général adjoint du RDR sera l’un des grands ordonnateurs de la campagne d’Alassane Ouattara candidat à s propre succession en octobre. A Yamoussoukro, Adiaké, San Pédro, il s’active à motiver les comités départementaux avec déjà trois meetings les 22 et 23 Aout. Le début d’un marathon où il devra alterner bains de foule et rendez-vous d’affaires.

Car, depuis son départ du gouvernement, ce fils de planteur s’est surtout consacré au développement de ses entreprises. Au moment où il s’est engagé en politique, dans les années 1990, il était déjà à la tête d’une société d’import-export. Et il a par la suite toujours conservé un pied dans le secteur privé, par exemple dans le négoce de cacao au milieu des années 2000, tout en étant conseiller politique. En 2008, Désiré Tagro, alors ministre de l’intérieur, dont il s’est rapproché à la faveur des accords de Ouagadougou, l’informe que la Côte d’Ivoire entend adopter un passeport biométrique, une première en Afrique de l’Ouest. Flairant l’opportunité, Adm Bictogo crée l’entreprise Snedai et approche le belge Zetes, candidat malheureux en 2007 face à Sagem Sécurité (devenu Morpho) pour la réalisation du fichier électoral. L’association est un succès. Depuis, tous les deux ont emporté des marchés au Mali, en Gambie, au Togo et en Côte d’Ivoire, où ils gèrent l’enrôlement pour la couverture maladie universelle.

« VRP ». Avec l’accession au pouvoir de son mentor et le retour de la croissance, cette double appartenance aux sphères publique et privée est devenue l’une de ses forces, même si, sous la pression de l’opinion, il a parfois dû y renoncer, comme en 2011, lorsqu’il avait voulu s’associer au groupe français Nicollin pour le ramassage et le traitement des déchets. Quand on lui oppose ce mélange des genres, l’homme ne se dérobe pas : « Oui, j’ai un solide réseau, y compris à l’étranger, et je me donne beaucoup de mal pour cela. Je suis le VRP de mon groupe quand les multinationales engagent des sociétés de relations publiques ». Dès 2011, le businessman s’est rapproché de Macky Sall pour décrocher le marché des visas biométriques. Et a pu obtenir une compensation lorsque l’Etat a fit machine arrière en 2015. « Mais avoir des contacts ne suffit pas, ajoute-t-il. Jugez-moi sur les marchés que j’ai obtenus. Si je bénéficie toujours du soutien des banques, c’est parce que je respecte mes engagements. »

Ce patron doit aussi s réussite à sa capacité à renforcer les ressources humaines de ses entreprises. « Aujourd’hui, nous pouvons répondre sans Zetes à certains appels d’offres, comme pour la carte consulaire au Burkina Faso », illustre intéressé.

Depuis trois ans, Adama Bictogo diversifie ses activités, investissant les secteurs des transports, l’immobilier, des travaux publics et de l’énergie. Ses six entreprises emploieraient 1000 salariés. Parmi ses dernières réalisations figure un lotissement de 108 villas et appartements de haut standing destiné à la location dans les quartiers des deux-plateaux à Cocody. D’Ici à quelques semaines, il démarrera la construction d’embarcadères pour les passagers sur la lagune Ebrié. Un investissement estimé à 20 milliards de FCF (30,5 millions d’euros) pour lequel il s’était associé avec le groupe turc Yildirim, responsable selon lui des retards sur le chantier. Selon nos informations, il devrait finalement l’exécuter seul. Et au Sénégal, il attend le feu vert des autorités pour une série de bâtiments administratifs. Mais ses projets les plus ambitieux concernent le secteur de l’énergie avec la réalisation des centrales électriques en Côte d’Ivoire, au Sénégal, en Guinée et au Benin. En discussion depuis cinq mois avec un groupe ibérique, le partenariat pourrait être officialisé en Septembre.

Entre 2016 et 2020, Adama Bictogo prévoit investir un milliards d’euros grâce à l’appui de banques comme BGFI ou Ecobank. Afin d’augmenter son poids financier, il a décidé avec le soutien de cabinet PwC, de consolider ses activités dans un holding, Snedai Group qui représenterait 100 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Cet entrepreneur atypique, diplômé de l’Institut Supérieur de Gestion de Paris grâce à son frère Lassana, qui a financé ses études, prévoit d’ici cinq ans poursuivre son développement dans le champ de la microfinance « pour donner les moyens au secteur informel de créer la valeur ajoutée » .Et de devenir, comme il en rêve à haute voix, l’un des cinq plus importants chefs d’entreprises de l’UEMOA. Et la politique? Après 2020 les ambitions seront légitimes, sourit-il.

 

Juluin Clemençot

Jeune Afrique du 23 au 29 Aout 2015

 

 

 

Fouad Vanie / Je ne saurai me cacher derrière une fausse neutralité en cette période de campagne électorale pour les présidentielles de 2015 en Côte d'Ivoire

Je suis originaire de ce pays et je ne saurai etre insensible à ce qui s'y pas, mais contrairement à ce que certains diront de mes analyses ou intervention critique, je ne suis pas un partisan mais un libre penseur, influencé par la posture intellectuelle du grand écrivain et philosophe espagnol Miguel de UNAMUNO. Comme lui je me définis comme un libre penseur , qui se donne le droit de dire ce qu'il pense quand quelque chose l'indigne, sans aucune attente d'une gratification sociale. je ne suis défenseur de rien d'autre que de ma liberté de penser aussi incroyable que cela puisse paraitre dans le microcosme politique à l'ivoirienne. je vous donne lire des propos tenus par Miguel de Unamuno, le 12 Octobre 1936 à Salamanca, dans cet Espagne en proie à la Guerre Civile. «Estáis esperando mis palabras.

Fouad Vanie sur un de ses chantiers de construction de maison  dans la région de Lakota en Côte d'Ivoire  

Fouad Vanie:- pour ceux qui ne maitrisent pas bien la langue de Cervantès, voila la traduction de ses propos.

vous attendez que je me prononce sur la situation dans laquelle se trouve notre payss. Vous me connaissez bien et je sais que je ne peux pas garder le silence. Parfois, le mensonge est équivalent à garder le silence, parce que le silence peut être interprété comme un acquiescement. Je voudrais faire quelques commentaires sur le discours du professeur-Maldonado, qui est parmi nous. Il a été question ici de la guerre internationale dans la défense de la civilisation chrétienne; Je l'ai fait moi-même parfois.

Mais non, la nôtre est seulement une guerre incivile. Vaincre n'est pas convaincre, et nous devons convaincre avant tout et ne peut pas convaincre la haine qui ne laisse aucune place pour la compassion. Je vais mettre de côté l'infraction personnelle qui suppose son explosion soudaine contre basque et catalane en les appelant anti-Espagne; Eh bien, pour la même raison, ils peuvent dire la même chose. L'évêque, qu'il le souhaite ou pas, est catalan, né à Barcelone, et il est ici pour enseigner la doctrine chrétienne que vous ne connaissez pas. Je me suis, comme vous le savez, je suis né à Bilbao et j'ai passé, toute ma vie à enseigner la langue espagnole que vous ne savez pas ... " (...) «Ici est le temple de l'intelligence, et je suis son prêtre. Vous profanez ce lieu saint.

Je l'ai toujours été, tout ce qu'il dit le proverbe, un prophète dans mon propre pays. Vous serez vaincus, parce que vous avez plus d'assez de force brute. Mais ne soyez pas convaincu, car pour être convaincant, il faut persuader. Et pour persuader vous besoin de quelque chose qui vous manque: la raison et le droit dans la lutte. Il semble inutile de vous demander de penser à l'Espagne.

Me conocéis bien, y sabéis que soy incapaz de permanecer en silencio. A veces, quedarse callado equivale a mentir, porque el silencio puede ser interpretado como aquiescencia. Quiero hacer algunos comentarios al discurso -por llamarlo de algún modo- del profesor Maldonado, que se encuentra entre nosotros. Se ha hablado aquí de guerra internacional en defensa de la civilización cristiana; yo mismo lo hice otras veces. Pero no, la nuestra es sólo una guerra incivil. Vencer no es convencer, y hay que convencer, sobre todo, y no puede convencer el odio que no deja lugar para la compasión.

Dejaré de lado la ofensa personal que supone su repentina explosión contra vascos y catalanes llamándolos anti-España; pues bien, con la misma razón pueden ellos decir lo mismo. El señor obispo lo quiera o no lo quiera, es catalán, nacido en Barcelona, y aquí está para enseñar la doctrina cristiana que no queréis conocer. Yo mismo, como sabéis, nací en Bilbao y llevo toda mi vida enseñando la lengua española, que no sabéis...» (...

)«Este es el templo de la inteligencia, y yo soy su sumo sacerdote. Vosotros estáis profanando su sagrado recinto. Yo siempre he sido, diga lo que diga el proverbio, un profeta en mi propio país. Venceréis, porque tenéis sobrada fuerza bruta. Pero no convenceréis, porque para convencer hay que persuadir. Y para persuadir necesitaréis algo que os falta: razón y derecho en la lucha. Me parece inútil el pediros que penséis en España. He dicho».

Fouad Vanie: pour ceux qui ne maitrisent pas bien la langue de Cervantès, voila la traduction de ses propos. vous attendez que je me prononce sur la situation dans laquelle se trouve notre payss. Vous me connaissez bien et je sais que je ne peux pas garder le silence. Parfois, le mensonge est équivalent à garder le silence, parce que le silence peut être interprété comme un acquiescement. Je voudrais faire quelques commentaires sur le discours du professeur-Maldonado, qui est parmi nous. Il a été question ici de la guerre internationale dans la défense de la civilisation chrétienne; Je l'ai fait moi-même parfois.

Mais non, la nôtre est seulement une guerre incivile. Vaincre n'est pas convaincre, et nous devons convaincre avant tout et ne peut pas convaincre la haine qui ne laisse aucune place pour la compassion. Je vais mettre de côté l'infraction personnelle qui suppose son explosion soudaine contre basque et catalane en les appelant anti-Espagne; Eh bien, pour la même raison, ils peuvent dire la même chose. L'évêque, qu'il le souhaite ou pas, est catalan, né à Barcelone, et il est ici pour enseigner la doctrine chrétienne que vous ne connaissez pas. Je me suis, comme vous le savez, je suis né à Bilbao et j'ai passé, toute ma vie à enseigner la langue espagnole que vous ne savez pas ... " (...) «Ici est le temple de l'intelligence, et je suis son prêtre. Vous profanez ce lieu saint.

Je l'ai toujours été, tout ce qu'il dit le proverbe, un prophète dans mon propre pays. Vous serez vaincus, parce que vous avez plus d'assez de force brute. Mais ne soyez pas convaincu, car pour être convaincant, il faut persuader. Et pour persuader vous besoin de quelque chose qui vous manque: la raison et le droit dans la lutte. Il semble inutile de vous demander de penser à l'Espagne.

Un téléphone pour révolutionner les échanges entre la France et l'Afrique

Appeler, transférer et payer depuis un mobile, tel est le concept développé par cet entrepreneur d’Aulnay-sous-Bois (93).

 

LibérationUn 3 en 1, prometteur au regard des besoins et des sommes envoyées chaque année vers le continent africain. Au nord de Bondy, dans les locaux de l’incubateur pour entrepreneur Bond’innov, se trouve le bureau de Mouhamed Diakité. L’entrepreneur éthique se souvient : « Au début quand j’ai commencé à contacter des banques et des investisseurs pour ma marque EthicPhone, je n’étais pas crédible. L’adresse de mon entreprise était celle de mon domicile à Aulnay-sous-Bois ». Cela fait maintenant plus d’un an que Bond’innov soutient son projet. Il a également réussi à convaincre Scientipôle, le Fonds Garigue, la Bpi (Banque publique d’investissement), la région Île-de-France, la Fondation SNCF, Créo Adam et la Fondation TF1. Toutes ces structures ont cru en son rêve franco-africain. L’histoire de Mouhamed Diakité c’est celle d’un homme plein d’aspirations, qui veut changer le monde, changer les rapports entre la France et l’Afrique, simplifier les échanges entre les deux continents.

Pour cet entrepreneur de 43 ans, « la révolution sera numérique ». Elle se fera par l’intermédiaire d’EthicPhone « le premier opérateur de paiement mobile international par et pour la diaspora Africaine ». Né à Anyama en périphérie d’Abidjan (Côte d’Ivoire), Mouhamed Diakité a bénéficié de ses premières initiations au commerce grâce à une mère et un père commerçants. En 1994 — après son bac-il rejoint la France. À Lyon, l’étudiant étanche sa soif de savoir par une multitude de diplômes. Préoccupé par le besoin constant des Africains de rester en contact avec la terre mère, il entame en 2011 une recherche scientifique à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon sur l’impact de la diaspora Africaine sur développement du continent.

16 milliards d’euros envoyés en Afrique en 2013 « Comme tous les Africains, dès mon arrivée en France, mon premier réflexe a été d’appeler ma famille restée en Côte d’Ivoire. Peu de temps après, dès que j’ai touché ma première bourse, j’ai eu la volonté d’envoyer de l’argent à mes proches. » Conscient des difficultés de la diaspora dans ces démarches quotidiennes, le Pdg d’EthicPhone a voulu leur simplifier la vie. « EthicPhone permet d’appeler partout dans le monde, de recevoir de l’argent, d’en envoyer et de payer par mobile ». Le client peut, sur le pouce, remplir la mission de Lycamobile (appel à l’étranger) et Western Union (transfert d’argent) sans se déplacer de chez lui (sur son téléphone portable) et avec des tarifs abordables. En 2013, selon les estimations de la Banque mondiale, la diaspora aurait envoyé 16 milliards d’euros en Afrique, une somme quatre fois plus élevée que l’aide public au développement. Sur les 16 milliards, 7 millions d’euros auraient été envoyés de manière informelle (en passant par une tierce personne ou un intermédiaire).

Le défi de EthicPhone est de s’emparer de ce marché juteux, en y apportant une dimension déontologique grâce à l’économie solidaire, pour limiter le nombre d’échange de devise informel. L’opérateur de paiement mobile permet d’assurer une traçabilité de l’argent, d’apporter plus de transparence et de mesurer avec plus de précision les échanges intercontinentaux. À cela, s’ajoute la volonté de contribuer à la bancarisation du continent, synonyme de stabilité économique.

« Aujourd’hui environ 10 % de la population africaine possède un compte en banque ! Je suis persuadé que la téléphonie mobile sera un vecteur de bancarisation et de développement économique pour l’Afrique ». Fort du soutien de partenaires privés et institutionnels, EthicPhone est déjà présent dans plus de 40 pays. En un an, la startup made in Seine-Saint Denis a déjà levé plus 300 000 euros de fonds. Mais monsieur Diakité ne compte pas en rester là. À l’instar d’un certain général, il lance un appel, celui du 18 juin 2015. Il est à la recherche de volontaires pour tester les services de EthicPhone*. Cette opération pilote permettra à l’entreprise innovante d’expérimenter, pendant quelques mois, sa solution auprès de 1 000 personnes dans les quartiers de Bondy et à l’international avant le grand lancement prévu fin 2015.http://bondyblog.liberation.fr/

Balla Fofana PAR BALLA FOFANA @balla_mf /C'EST CHAUD JEUDI 4 JUIN 2015 SHARE ON TWITTERSHARE ON FACEBOOK

* Opération Pilote EthicPhone, du 18/06/2015 au 30/11/2015 réception du public de 9 h à 18 h du lundi au vendredi à la Maison de la Jeunesse et des Services publics (MJSP), 1, rue Jean Lebas, quartier la Noue Caillet 93140 Bondy

Vidéo /L'opération « zéro déchet » lancée à Abidjan par Yéo Jennifer Miss Côte d'Ivoire 2014

Être Miss et clore son mandat sur une très belle note, je l'ai semble-t'il réussi, jugez par vous même par ce très beau reportage de la RTi (si vous l'avez manqué au JT bien entendu). Je vous invite à soutenir mes actions menées depuis le début de mon mandat en rejoignant le challenge @Socialhelp sur la page dédiée. Remerciements à toutes ces personnes qui ont contribué de près ou de loin à ce projet notamment : - La responsable du projet SocialHelp (Marie KONE) - L'équipe terrain SocialHelp (Karl ANOMA ; Bitar ALAA; Axel GNAHOUA) - Les Partenaires (Ministère de l'environnement et de la salubrité urbaine ; ANASUR ; Alaa Conexion ; JIACI ; ManyPeopleForAfrica) - Les Maires des 12 communes d'Abidjan - Les Contributeurs financiers anonymes - Les bénévoles SocialHelp - Les fonctions supports (chauffeurs, assistants, restaurateurs, musiciens notamment Mike Alabi avec son concept Macabré que je vous invite à découvrir sur Youtube

Miss Japon, Ariana Miyamoto / Lorsqu'elle a été sacrée, une métisse de 21 ans, a été abreuvée d'injures sur Twitter.

Métisse, Miss Japon 2015 jugée "pas assez Japonaise" par ses compatriotes Lorsqu'elle a été sacrée Miss Japon, Ariana Miyamoto, une métisse de 21 ans, a été abreuvée d'injures sur Twitter. Elle concourt cette année à l'élection Miss Univers, faisant du racisme ordinaire son cheval de bataille. Première Miss Japon noire, Ariana Miyamoto veut porter haut sa couronne au concours de Miss Univers 2015 pour vaincre les préjugés raciaux au Japon, à la façon dont Naomi Campbell a révolutionné l'image des mannequins dans les années 1980. "Je suis pugnace", confie la reine de beauté.

"Je m'attendais aux critiques et je mentirais en disant qu'elles ne blessent pas du tout. Je suis Japonaise. Mais elles n'ont fait que renforcer ma motivation", témoigne-t-elle. Née à Sasebo, base navale américaine proche de Nagasaki (ouest), où se sont rencontrés ses parents, Ariana a subi des brimades à l'école.

Si la jeune Afro-Asiatique a participé au concours de Miss Japon, c'est à cause du suicide d'un ami de même couleur, victime du racisme ordinaire. "A demi-Japonaise" "Mon but était d'attirer l'attention sur la discrimination raciale", souligne-elle. "En tant que première Miss Japon noire, je dispose maintenant d'un tremplin pour faire passer mon message.

Il est toujours difficile d'être le premier et, à cet égard, ce qu'a fait Naomi Campbell était incroyable", complimente-t-elle. D'ascendance jamaïcaine, Campbell a été la première mannequin noire superstar depuis Joséphine Baker. Ariana a mis le feu aux réseaux sociaux en mars en décrochant le titre de Miss Japon, beaucoup d'internautes se plaignant que la couronne aille à une "hafu" - de l'anglais half (moitié) - à une "demi-Japonaise" plutôt qu'à une Japonaise "pure". Dans la rue, on ne manque jamais de la dévisager, avec sa peau caramel et son mètre soixante-treize, et au restaurant, elle se voit systématiquement offrir un menu en anglais. "Petite, je m'efforçais de ne pas me faire remarquer" Parlant couramment japonais, elle reconnaît s'être endurcie: "Gamine, j'avais l'habitude d'être stigmatisée mais je suis devenue plus forte mentalement pour me protéger", se souvient-elle. "Quand j'étais petite, je me distinguais des autres.

Mais j'ai toujours senti qu'il fallait m'adapter. Je m'efforçais de ne pas me faire remarquer. Aujourd'hui, je dis ce que je pense et je fais ce que je veux", insiste la jeune métisse. Ariana rêve de "lancer une révolution". "Je sais bien que je ne vais pas changer les choses en un jour mais dans un siècle ou deux il restera très peu de 'Japonais purs'. Il faut donc commencer à changer notre façon de penser", plaide la mannequin. L'hostilité qu'elle rencontre contraste avec la volonté affichée par les autorités japonaises de promouvoir l'image d'un "Japon cool" et d'attirer les touristes étrangers, notamment à l'occasion des JO de Tokyo de 2020, pour des raisons il est vrai économiques. 2% des naissances annuelles issues de mariage mixtes Ariana Miyamoto n'est pas la seule métisse célèbre au Japon. La popularité de Rola, une modèle d'ascendance bangladaise, japonaise et russe, et de Becky, chanteuse pop et animatrice TV de père britannique, laisse penser que les mentalités évoluent. Mais la diversité est toute relative.

Afro-asiatique, Ariana regrette qu'en raison des préjugés anti-noirs, seules des Eurasiennes aient pour le moment une chance de percer au Japon, un archipel ethniquement homogène, longtemps isolé, où les enfants de mariages mixtes représentent 2% des naissances annuelles. "Au Japon il n'y a pratiquement pas de mannequins ou d'animatrices TV noires", déplore-t-elle, avant de positiver: "J'espère contribuer à créer un Japon où tout le monde peut réussir". "Il est possible que les plus conservateurs considèrent qu'Ariana Miyamoto ne convient pas à l'image traditionnelle qu'on se fait du Japon", admet la psychologue Yoko Haruka, une habituée des débats télévisés. "Mais c'est dû au choc de la nouveauté. Miyamoto a la chance d'être une pionnière.

Et c'est une excellente occasion pour le Japon de s'intégrer dans la mondialisation", observe-t-elle. "J'aimerais me servir de ma position pour devenir leader" Si elle devient Miss Univers, Ariana passera un an au coeur de New York, dans le faste de la Trump Tower -le magnat de l'immobilier américain qui parraine ce concours-, où elle gagnerait grandement en visibilité pour mener son combat. Mais en dépit de ses nobles intentions, elle n'a -pour l'instant- pas l'intention de se lancer en politique. "J'aimerais me servir de ma position pour devenir leader", sourit-elle, "mais je ne pense pas encore sérieusement à la politique.

Il est un peu tôt pour envisager d'être Premier ministre.

www.lexpress.fr/styles/beaute/miss-univers-2015-metisse-miss-japon-jugee-pas-assez-japonaise

Le Chef de l’Etat est arrivé à San Pédro pour une visite d’Etat dans le District du Bas – Sassandra.

NOTE D’INFORMATION / N° 753 (San Pédro, le 04 Mars 2015)

Le Chef de l’Etat est arrivé à San Pédro pour une visite d’Etat dans le District du Bas – Sassandra. Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, est arrivé à San Pédro, ce mercredi 04 mars 2015, pour une visite d’’Etat de cinq jours (4 au 8 mars 2015) dans le District du Bas – Sassandra. Le Chef de l’Etat qui était accompagné de la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, a été accueilli à son arrivée par le Premier Ministre, M. Daniel Kablan DUNCAN, des membres du Gouvernement et du Cabinet présidentiel, ainsi que par les autorités administratives et politiques locales, les cadres, les Chefs traditionnels et les Guides religieux. Dans la déclaration faite à l’aérodrome, à sa descente d’avion, le Président Alassane OUATTARA a d’abord dit son ‘’grand bonheur’’ de séjourner à nouveau à San Pédro. Ce séjour, a-t-il ajouté, fait suite à celui effectué il y a de cela deux ans, lors de son passage pour le lancement des travaux du barrage hydro-électrique de Soubré ; et au cours duquel il avait fait la promesse de venir en visite d’Etat dans le District du Bas- Sassandra. Après avoir salué la mobilisation et la ‘’chaleur de l’accueil’’ des populations, le Chef de l’Etat a eu droit aux honneurs militaires, avant de prendre un bain de foule. En fin d’après-midi, le Président de la République a présidé un Conseil des Ministres dans les locaux de la Mairie de San Pédro. Du traditionnel point de presse fait par le Porte- Parole du Gouvernement, le Ministre de la Poste et des TIC, M. Bruno KONE, l’on retiendra, entre autres, au titre du Ministre de l’Agriculture, la création de deux centres de formation professionnelle agricole à San Pédro et à Korhogo. Ceci dans le cadre du Programme National d’Investissements agricoles (PNIA), en vue d’améliorer la ‘’productivité’’ et la ‘’compétitivité’’ du secteur agricole de notre pays. Ces centres qui vont s’étendre à toutes les grandes régions de Côte d’Ivoire, visent également, selon le Ministre Bruno KONE, à moderniser les exploitations agricoles. Le Centre de San Pédro sera dédié au binôme café – cacao tandis que celui de Korhogo s’occupera de la filière Coton- anacarde. Selon le Porte- Parole du Gouvernement, la construction de ces centres débutera dès cette année 2015 et les activités démarreront en 2016.Au titre du Ministère de la Poste et des TIC, le Conseil a adopté une communication relative à la consolidation du secteur de la téléphonie mobile et à l’optimisation de l’utilisation des ressources. A ce niveau, a indiqué le Porte- parole du Gouvernement, l’option prise par l’Etat n’est pas le ‘’retrait pur et simple des licences’’ aux opérateurs en difficulté, mais une ‘’proposition de regroupement’’ pour constituer ainsi le 4ème opérateur sur le marché de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire. Notons que demain, jeudi 05 mars 2015, le Président de la République animera son premier meeting à Soubré, Chef- lieu de la région de la Nawa, première étape de sa visite d’Etat dans le District du Bas- Sassandra ; puis se rendra à Yacolidabouo et à Mayo pour rencontrer les populations de ces localités.

S'abonner à ce flux RSS

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px