Bannière

Log in

La lettre de Macron à Biya n’est pas fausse... mais devait rester privée

Spécial La lettre de Macron à Biya n’est pas fausse... mais devait rester privée

Plusieurs jours après l’annonce de sa réélection, Paul Biya a reçu une lettre de félicitations d’Emmanuel Macron, en date du 25 octobre. Le président camerounais l’a publiée sur sa page Facebook officielle, dimanche 29 octobre au soir. Très vite, des internautes et des médias camerounais ont jugé qu’elle était fausse. Or, le document est authentique... mais n’avait aucunement vocation à être rendu public. :::: Paul Biya a été officiellement réélu président de la République pour la septième fois, le 7 octobre avec 71,28 % des voix, une victoire très large. Son dauphin, Maurice Kamto, est crédité de 14,23 % et ne reconnaît d’ailleurs toujours pas les résultats du scrutin. Les résultats officiels ont été proclamés le 22 octobre. 

La lettre est brève. Emmanuel Macron y évoque en trois paragraphes ce qui constitue selon lui les grands enjeux du Cameroun : le défi de la jeunesse, la crise en zone anglophone, la lutte contre Boko Haram. Il assure que la France se tient aux côtés du Cameroun. A peine publiée, la lettre a été vivement critiquée : beaucoup d’internautes nous ont ainsi contactés, certains questionnant, d’autres remettant directement en cause son authenticité. Un site camerounais résume les trois points qui sèment le doute : la lettre ne comporte pas les emblèmes officiels de la République française comme on pourrait s’y attendre ; la signature d’Emmanuel Macron ne ressemble pas aux signatures qu’il utilise habituellement (ce qu’un rapide coup d’œil sur Google images tend à confirmer) ; enfin, la missive est datée du 25 octobre, et elle n’a été publiée par la page de Paul Biya que quatre jours après, le 29, un délai qui interroge certains.



 President Paul Biya lundi 

 A l'occasion de ma réélection, le Président Emmanuel Macron a le plaisir de m’adresser toutes ses félicitations. Il exprime sa volonté d'œuvrer au renforcement des relations anciennes de confiance et d'amitié entre le #Cameroun et la #France.

CheckNews, le service de vérification des faits de Libération, a contacté l’Élysée pour y voir clair : la présidence de la République française affirme que cette lettre-là est authentique, mais qu’elle n’avait pas vocation à être rendue publique. Contacté par la rédaction des Observateurs de France 24 pour savoir pourquoi la page officielle de Paul Biya avait alors décidé de publier le document, le ministre de la Communication, Issa Tchrioma, estime que "c’est une question éminemment diplomatique, relevant exclusivement de la compétence du président de la République" et dit n’avoir aucun commentaire à faire. Il se félicite néanmoins que "l’Élysée ait confirmé l’authenticité de la correspondance, c’est un pied-de-nez parfait aux détracteurs de la politique du président qui affirmaient que cette lettre était fausse ". 

Si la lettre d’Emmanuel Macron est authentique, le fait qu’elle ait eu vocation à rester privée et n’ait été envoyée que tardivement peut s’expliquer par l’embarras de Paris face à la gestion de la crise en zone anglophone par le président réélu, comme le notait RFI après l’officialisation des résultats. De fait, Paul Biya avait dû se contenter dans un premier temps d’un simple communiqué du ministère des Affaires étrangères français, le 23 octobre dernier. Emmanuel n’avait pas appelé Paul Biya, comme cela est de coutume.

Source http://observers.france24.com/fr/20181031-lettre-macron-biya-pas-fausse-vraie-facebook-devait-rester-privee?fbclid=IwAR1rKZrdd3NHk8bY8UjR6RQaje5LpqCMT7DyWvkfysrNzME82--KtVH_OXQ 

A lire aussi : Le président camerounais Paul Biya a-t-il diffusé une fausse lettre d'Emmanuel Macron? Par Pauline Moullot et Fabien Leboucq 30 octobre 2018 à 14:56 

Le président camerounais Paul Biya a-t-il diffusé une fausse lettre d'Emmanuel Macron?Capture d'écran Twitter 

PARTAGER  TWEETER Beaucoup d'internautes ont assuré que la missive de félicitations du président français à son homologue camerounais était un faux. A tort. Bonjour,::::::: La nouvelle est tombée le 22 octobre : pour la septième fois d’affilée, Paul Biya est élu président du Cameroun. Un poste qu’il occupe depuis 1982. Depuis cette réélection, le compte Twitter @PR_Paul_Biya partage des lettres de félicitations venues d’autres chefs d’Etat étrangers. Ce compte n’est pas «certifié» mais il serait bien celui de Biya. Du moins, il communique de la même manière que la page Facebook du président camerounais, qui est elle «certifiée», donc authentique. Une lettre - publiée à la fois sur les pages Facebook et Twitter de Paul Biya - a attiré l’attention des internautes. Elle porte la signature d’Emmanuel Macron, et félicite le président camerounais pour sa réélection. Voir l'image sur Twitter

A l'occasion de ma réélection, le Président Emmanuel Macron a le plaisir de m’adresser toutes ses félicitations. Il exprime sa volonté d'œuvrer au renforcement des relations anciennes de confiance et d'amitié entre le #Cameroun et la #France.#PaulBiya#237Vote 19:16 - 29 oct. 2018 Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Des internautes doutent de la véracité de cette missive. D’abord, selon eux, parce que la signature ne ressemble pas à celle que l’on connaît d’Emmanuel Macron. Aussi parce qu’elle ne comporte par les armoiries de la République française. Enfin parce qu’il n’y a pas de trace d’une telle communication sur les sites de la diplomatie ou de la présidence françaises. Contacté par CheckNews, l’Elysée confirme pourtant l’authenticité de la lettre. On précise qu’elle n’avait pas vocation à être rendue publique, ce qui explique qu’on n’en trouve pas trace ailleurs.

La présidence apporte quelques précisions «Ce n’est pas une simple lettre de félicitations. Comme dans tous les courriers protocolaires, il y a aussi un message adressé au destinataire.» Il se résume en trois points, chacun tenant en un paragraphe. L’Elysée insiste sur le «renouvellement dans la continuité» dont il est question dans la lettre, pour «répondre aux aspirations de la jeunesse». Le Palais souligne aussi l’évocation, dans la missive, de la «lutte contre […] Boko Haram», et de la «préoccupation profonde» de la France à propos des la zones anglophones au Cameroun.

De son côté, la présidence camerounaise n'a pas répondu aux sollicitations de CheckNews. Cordialement Pauline Moullot , Fabien Leboucq

Dernière modification lejeudi, 01 novembre 2018 12:43
Adama Diomande

Président de l'Association pour la défense des libertés.

Site internet : www.addl-association.info
Connectez-vous pour commenter

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px