Bannière

Log in

Madame Dominique Ouattara «Je suis venue apporter ma compassion et celle du Président de la République à la famille Traoré qui a perdu son fils, son petit-fils et neveu, dans des circonstances horribles.

Spécial Madame Dominique Ouattara «Je suis venue apporter ma compassion et celle du Président de la République à la famille Traoré qui a perdu son fils, son petit-fils et neveu, dans des circonstances horribles.

Madame Dominique Ouattara,Première dame de Côte d’Ivoire était dimanche 4 mars 2018 au domicile familial du jeune ‘’Bouba’’ assassiné le 24 février 2018 à Abidjan.

C’est émue que l’épouse du chef de l’État est arrivée au domicile de la famille Traoré sis au quartier Williamsville à Abidjan.

«Je suis venue apporter ma compassion et celle du Président de la République à la famille Traoré qui a perdu son fils, son petit-fils et neveu, dans des circonstances horribles.

Je suis particulièrement émue et bouleversée de ce crime affreux. Je voulais dire que j’espère que les coupables seront sévèrement punis afin que plus jamais nous ne revivions de telles choses dans notre pays.

Je voulais vraiment présenter mes condoléances à toute la grande famille, à tout le quartier de Williamsville et à toute la population. Et que son âme repose en paix... La Première Dame, Mme Dominique Ouattara a présenté, ce dimanche 04 mars 2018 à Williamsville, ses condoléances à la famille Traoré. Madame Dominique Ouattara a tenu à travers cet élan de solidarité, à traduire toute sa compassion et celle du chef de l’Etat à la famille du petit Bouba et à toute la nation ivoirienne. Elle a notamment profité de cette occasion pour émettre le vœu que les coupables de ce crime odieux subissent toute la rigueur de la loi. Elle était accompagnée de Madame Mariatou Koné, Ministre de la Solidarité, de la femme et de la protection de l’Enfant, Madame Jeanne Peuhmond, vice-présidente de l’Assemblée Nationale, Diakité Coty Souleymane, Président du Conseil d’Administration du Fonds d’Entretien Routier (FER), Madame Sarah Sacko Fadiga, Madame Sita Keïta, sœur cadette du chef de l’Etat et de plusieurs de ses collaborateurs. Diakité Coty Souleymane, PCA du FER et porte-parole de la délégation de la Première Dame a exprimé les condoléances du couple Présidentiel à la famille éplorée.

https://scontent.fabj2-1.fna.fbcdn.net/v/t31.0-8/28827597_1544878525611120_8656574947246934024_o.jpg?_nc_eui2=v1%3AAeE0sA7dnbGq5KSve_AkHJXrDSAWvTPVS0rnsk_WpIpDjXwZIUij5M-A4MdupFt0FTD_vWIVz-dOsSSXWI-VXL-hrpQfGn_8K71QyYSQvh2AKA&oh=bc154521f840d098880b63a80e67a077&oe=5B3FDEAE

Côte d'Ivoire: colère et émotion après le meurtre rituel d'un enfant de 4 ans Une vue du quartier de Cocody à Abidjan, où a été retrouvé le corps du petit Bouba (image d'illustration). © AFP/SIA KAMBOU Par RFI Publié le 05-03-2018 Modifié le 05-03-2018 à 11:53 #JesuisBouba domine les réseaux sociaux depuis quelques jours en Côte d'Ivoire.

Bouba est le nom d'un petit garçon de 4 ans, sauvagement assassiné à Abidjan pour les besoins d'un sacrifice rituel.

Ce genre de drame n'a rien de nouveau dans le pays, mais cette fois l'affaire suscite une profonde indignation, jusqu'au sommet de l'Etat. C'est actuellement le portrait le plus connu de Côte d'Ivoire. Un jeune garçon souriant dans une chemise à carreaux bleus brandissant l'index et le majeur en V. Bouba, de son vrai nom Aboubacar Sidick Traoré, était porté disparu depuis le week-end du 24 février. Résident du quartier de Williamsville dans le centre d'Abidjan, l'enfant de 4 ans a été retrouvé à Cocody-Angré, dans l'est de la ville, son corps enterré, les membres ligotés, la gorge tranchée.

La dépouille a été retrouvée grâce aux indications d'Etienne Sagno, un bijoutier de 27 ans. Dans un interrogatoire de la police filmé de nuit sur le lieu même où a été découvert le petit Bouba, il confesse être l'assassin et détaille son mode opératoire macabre. La raison de cette barbarie : l'espoir d'être riche en sacrifiant un être humain. Le bijoutier révèle que c'est un marabout qui lui a dicté ces consignes nécessaires, selon lui, pour rendre le sacrifice efficace. D'après la police, cela faisait quelques années qu'aucun cas de sacrifice rituel ne lui avait été rapporté. Mais ces dernières semaines, plusieurs cas de disparitions d'enfants ont été signalés. La mort de Bouba a provoqué une vague de colère dans le pays.

Le gouvernement ivoirien, et même la première dame Dominique Ouattara, ont partagé leur peine sur les réseaux sociaux. Samedi dernier, une marche silencieuse a réuni des dizaines de personnes à Cocody-Angré au slogan de « Plus jamais ça ! »

De source policière, les cinq membres d'un groupe criminel organisé ont été arrêtés, deux ont été déférés au parquet. Le marabout est toujours en fuite.

Dominique Ouattara Page Officielle 3 mars, 12:42 · Depuis l’annonce du décès dans des conditions tragiques du petit Bouba, mon cœur saigne… Cette nouvelle m’a bouleversée.

Par RFI Publié le 05-03-2018 Modifié le 05-03-2018 à 11:53

En tant que mère, ma douleur est grande… j’ai beaucoup de mal à comprendre comment un tel acte puisse être perpétré à l’endroit d’un enfant. Je souhaiterais présenter mes sincères condoléances aux parents et à la famille de Bouba, qui a été injustement arraché à leur affection. Je condamne aussi fermement, cette pratique relative aux enlèvements d’enfants, pour quelque raison que ce soit.

Ces êtres sans défense sont notre responsabilité et nous devons en prendre soin et les protéger. C’est notre devoir d’adulte et de citoyen. Je souhaite que les enquêtes aboutissent pour l’ensemble des cas signalés jusqu’ici, et que les responsables répondent de leurs actes. Encore toutes mes condoléances aux familles endeuillées.

D.O

Dernière modification lemardi, 06 mars 2018 04:13
Adama Diomande

Président de l'Association pour la défense des libertés.

Site internet : www.addl-association.info
Connectez-vous pour commenter

30°C

Abidjan

Partiellement nuageux

  • 11 Avr 2016 32°C 27°C
  • 12 Avr 2016 32°C 27°C

Banner 468 x 60 px